MED_SEN_schwangerschaft_006-16-Baby-liegend-264-G.jpg

Développement de mon bébé

Chaque enfant progresse à son rythme. Mais son développement différera également selon la région du monde dans laquelle il vit. Un enfant ne se développera pas de la même manière en Afrique, en Europe, en Asie ou en Amérique. Tandis que certains bébés sont téméraires, d’autres auront tendance à être plus peureux, certains marcheront déjà à 12 mois et d’autres à 2 ans. Dans notre milieu culturel, il existe malgré tout des stades du développement qui s’appliquent à tous les nourrissons. Ces étapes sont atteintes plus ou moins rapidement. Les principaux stades du développement, étape par étape:

 

Perception de la langue et production des sons:

  • entre le 3e et le 4e mois: les bébés reconnaissent la mélodie de leur langue maternelle.
  • entre le 5e et le 6e mois: ils reconnaissent le caractère émotionnel des mots.
  • entre le 8e et le 9e mois: ils arrivent à distinguer les mots dans les phrases.
  • entre le 10e et le 12e mois: ils comprennent le sens des mots.
  • entre le 16e et le 30e mois: ils comprennent les règles grammaticales.
  • entre le 30e et le 36e mois: généralisation des règles grammaticales

Développement du langage:

  • au 1er mois: les bébés émettent des sons gutturaux.
  • entre le 3e et le 5e mois: ils gazouillent.
  • entre le 7e et le 8e mois: ils babillent (répétition des syllabes).
  • entre le 8e et le 10e mois: ils «parlent» en utilisant des inflexions du discours, sans mots réels toutefois (jargoning).
  • entre le 11e et le 12e mois: ils prononcent leurs premiers mots.
  • au 18e mois: leur vocabulaire «explose».
  • entre le 20e et le 30e mois: ils prononcent des phrases composées de deux mots.
  • entre le 30e et le 36e mois: leurs phrases se composent dorénavant d’au moins trois mots.

 

L’influence des parents sur le développement du langage de leurs enfants est limitée. Pour autant, au cours des premiers mois, ils adorent qu’on leur réponde, imite leurs sons ou leur en propose de nouveaux. Il n’est pas nécessaire de parler le «langage bébé» à votre enfant; parlez-lui normalement. Il a, avant tout, besoin d’entendre votre voix et que vous lui parliez. Entre le 3e et le 6e mois, l’enfant aime découvrir le monde par le biais de jouets qui font des sons ou du bruit et notamment les commentaires que vous faites sur les choses qu’il est en train de toucher, par exemple «comme il est doux ce mouton».


Perception, langage et pensée:
les bébés savent déjà très tôt exprimer leurs besoins. À 3 mois, votre enfant pleure différemment selon le besoin qu’il souhaite exprimer (faim, colère, ennui) et dépend de vous pour les interpréter comme il se doit. Il glousse et il rit aussi. À 6 mois, il babille en mélodies différentes et arrive à percevoir l’humeur d’autrui.


Développement locomoteur:
de manière générale, le développement de l’enfant est individuel et ne peut être forcé. Il en va de même pour les progrès locomoteurs. L’essentiel est de lui donner un environnement adéquat.  S’il n’est pas limité dans ses mouvements, il pourra s’entraîner à son rythme et par ses propres moyens. Ce qui n’est pas le cas s’il est toujours allongé dans son transat. Les principaux stades sont les suivants:

 

  • jusqu’au 4e mois: il maîtrise des muscles qui maintiennent la tête.
  • jusqu’au 9e mois: il arrive à s’asseoir.
  • jusqu’au 15e mois: il arrive à marcher.

Développement locomoteur et langage:
des études scientifiques ont révélé que les enfants bougeant beaucoup arrivaient à apprendre à parler plus facilement. Toute forme de mouvement favorise l’apprentissage du langage, car les expériences sensorielles qui sont exprimées automatiquement par les parents en mots restent plus facilement gravées dans la mémoire.


Marcher à quatre pattes:
vers 3 ou 4 mois, les bébés adoptent une position qui ressemble à celle du phoque: ils se mettent sur le ventre, relèvent le haut du corps et la tête en prenant appui sur leurs mains et en tendant les bras. Dans cette position ils découvrent le monde au-delà de leur tapis d’éveil. Cela représente non seulement une étape importante du développement, mais indique également que votre enfant arrive déjà à guider son attention visuelle; il ne réagit plus seulement aux stimuli, mais les recherche activement.


Être assis:
votre enfant ne devrait pas être en position assise avant le 4e mois, car ses muscles ne sont pas encore en mesure de supporter le poids de son corps. Il est important de toujours bien tenir sa tête lorsque vous le portez. Dans la plupart des cas, les enfants commencent à se relever automatiquement à partir du 6e mois et à s’asseoir tout seuls.


Sucer et attraper:
arriver à porter un objet à sa bouche requiert un grand sens de la coordination et suppose des aptitudes bien définies. L’enfant s’y prépare déjà très tôt: au cours du 4e mois de grossesse, beaucoup de fœtus sucent leurs doigts, ils maîtrisent donc la coordination «main-bouche». Lorsque les nourrissons approchent la main de leur visage, ils observent leurs doigts qui bougent, il s’agit là de la coordination «main-yeux». À partir du 3e mois, l’enfant arrive à rejoindre ses deux mains et maîtrise alors la coordination «main-main». Dès le 5e mois, il approche de manière ciblée les objets avec sa main et les agrippe.


Du lait maternel à la cuillère:
l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) recommande l’allaitement exclusif au sein pendant les 6 premiers mois. Selon des études récentes concernant l’alimentation des bébés, l’idéal serait de commencer à donner de petites bouillies à partir du 4e mois. Proposer une alimentation variée peut prévenir les allergies. Au début, le bébé ne fera que sucer son morceau de carotte ou de pomme cuite ou son bout de pain (attention de ne jamais le laisser sans surveillance, car il pourrait s’étouffer s’il avale de travers!). Il est possible de conserver cette forme d’alimentation surtout pour les enfants qui n’aiment pas la bouillie. Les habitudes alimentaires sont également très individuelles comme tout le reste. À 6 mois, votre enfant peut être nourri à la cuillère: il arrive à refermer sa bouche, à maintenir sa langue en arrière et à avaler la bouillie ou d’autres aliments.


Découverte de soi:
l’enfant prend conscience de lui-même vers 18 mois. Il se reconnaît dans le miroir et découvre qu’il est une personne à part entière.


Plaisir du contact et angoisse du 8e mois (peur de l’étranger):
déjà à l’âge de 3 mois, un bébé tourne sa tête pour rester en contact visuel. Il exprime de la joie lorsqu’on lui parle, sourit aux personnes qu’il reconnaît et aux visages étrangers et apprend de plus en plus à les distinguer. La peur de l’étranger débute vers 8 mois à peu près. Cette phase est plus connue sous le nom d’«angoisse du 8e mois».


Dormir:
un nouveau-né dort en moyenne 18 heures par jour. Aucun nouveau-né ne dort cependant aussi longtemps d’une traite, même pas la nuit, car il a besoin de s’alimenter plus souvent qu’un adulte et même qu’un enfant en bas âge. Au cours des trois premiers mois, son rythme de sommeil est plus allongé la nuit, mais il se réveillera plus souvent qu’un adulte et ne dormira pas aussi profondément qu’un adulte. Ce cycle varie d’un bébé à l’autre. En général, votre enfant dormira sans interruption deux heures la journée et entre quatre et six heures la nuit. Certains bébés feront déjà leurs nuits au bout de quelques semaines, mais la plupart n’y arriveront qu’au bout de quelques mois, voire d’une année.


Les siestes du matin et de l’après-midi:
à 3 mois, votre bébé dormira deux fois plus la nuit que la journée. Les siestes au cours de la matinée et de l’après-midi vont s’allonger et leur fréquence diminue vers 6 mois. À cet âge-là, votre bébé dort en général 11 heures, réparties entre le jour et la nuit. Pendant la journée, il fait des siestes de 30 minutes environ. Ces chiffres sont donnés à titre indicatif. En effet, le besoin de sommeil varie d’un enfant à l’autre, tout comme celui des adultes.


Instaurer des rituels:
comme votre enfant a son propre rythme biologique, il ne dormira pas toujours lorsque vous en aurez envie. Mais en instaurant des rituels, vous l’encouragerez à toujours dormir et manger à la même heure.


Littérature recommandée:
Laurence Pernoud, «J’élève mon enfant»

Notice légale Impressum