Tomber enceinte: Mythes et faits | Sanitas Assurance Maladie
MED_COM_sonnen_SANITAS_01628_D3S3172.jpg

Tomber enceinte: les mythes et les faits

Tomber enceinte: les mythes et les faits

Lorsque vous souhaitez tomber enceinte, vous recevez de nombreux conseils bien intentionnés. Ces derniers peuvent toutefois aussi s’avérer contradictoires. Comment prendre la bonne décision dans une telle situation? Nous départageons le vrai du faux concernant les mythes sur la grossesse.


Fait ou mythe? «Le café empêche la nidation de l’ovule.»

Nous avons de mauvaises nouvelles pour les amateurs de café: plus d’une tasse de café (env. 200 milligrammes) par jour réduit de moitié les chances de tomber enceinte.

Des études ont montré que le risque de fausse couche double si la femme enceinte consomme plus de 200 milligrammes de caféine par jour. Le taux de fausses couches est passé de 12,5% pour les femmes qui ne consomment pas de caféine à 25,5% pour les femmes qui consomment plus d’une tasse de café.

  • C'est un fait!


Fait ou mythe? «Le sirop contre la toux augmente vos chances de tomber enceinte.»

Cela peut sembler irréaliste, mais ce remède a bel et bien un effet positif. En effet, le sirop contre la toux change la consistance de la glaire cervicale et la rend compatible avec les spermatozoïdes.

La glaire cervicale est l’écoulement vaginal qui constitue un facteur essentiel pour tomber enceinte. La plupart du temps, elle empêche les germes et donc aussi les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus. Cependant, au moment de l’ovulation, sa consistance et sa fonction changent: la sécrétion devient liquide et claire et permet aux spermatozoïdes de passer. Elle ressemble maintenant au blanc d’œuf cru et est élastique. En outre, elle protège les spermatozoïdes du milieu acide du vagin.

  • C'est un fait!


Fait ou mythe? «Après les rapports sexuels, vous ne devriez pas aller aux toilettes.»

Pour prévenir les infections des voies urinaires, de nombreuses femmes vont aux toilettes immédiatement après les rapports sexuels. Vous n’avez pas à vous en passer, même lorsque vous souhaitez tomber enceinte.

Même si du liquide s’écoule du vagin, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Il s’agit principalement de protéines et de vitamines. Les spermatozoïdes ne représentent en tout qu’un pour cent du sperme. Immédiatement après l’éjaculation, les trois quarts des spermatozoïdes se détachent du sperme et migrent directement vers le col de l’utérus. Lorsque vous vous rendez aux toilettes, les spermatozoïdes sont déjà arrivés. Tout ce qui s’écoule n’aurait donc de toute façon pas réussi à atteindre le col de l’utérus.

Pour cette raison, les softcups sont inutiles. Les softcups sont des gobelets souples qui sont insérés pendant les règles. Dans les forums, on peut souvent lire qu’ils peuvent être utilisés afin que les spermatozoïdes ne sortent pas immédiatement. Cela n’a toutefois pas de sens.

  • C'est un mythe!


Fait ou mythe? «Vous ne pouvez pas tomber enceinte pendant vos règles.»

Il est peu probable que vous tombiez enceinte pendant vos règles, mais ce n’est pas impossible. Les facteurs décisifs sont la durée des règles et le moment de l’ovulation dans le cycle. Un cycle commence le premier jour des règles et se termine le premier jour des règles suivantes.

Selon la théorie, une femme ne peut pas tomber enceinte pendant ses règles. Les règles durent idéalement cinq jours et l’ovulation a lieu le 14e jour du cycle. La femme a donc ses règles du 1er jour de son cycle jusqu’au 5e jour de son cycle. Toutefois, elle ne peut tomber enceinte qu’à partir du 9e jour. Pourquoi? La femme a six jours durant lesquels elle peut tomber enceinte: à savoir cinq jours avant la période d’ovulation et le jour de l’ovulation. Si l’ovulation a lieu le 14e jour du cycle et que l’on prend en compte les cinq jours avant l’ovulation, alors on obtient le 9e jour. Calcul: 14 (jour de l’ovulation) – 5 (jours avant l’ovulation = 9 (début de la période de fertilité).

Mais le corps n’a que faire de la théorie. En effet, chez 70% des femmes, le cycle n’est pas conforme aux lignes directrices cliniques. Prenons l’exemple d’une femme pour qui l’ovulation commence le 10e jour de son cycle et pour laquelle les règles durent six jours. Dans un tel cas, théoriquement, il est possible qu’elle tombe enceinte pendant qu’elle a ses règles. Sa période de fertilité commence le 5e jour et ses règles durent jusqu’au 6e jour. Calcul: 10 (jour de l’ovulation) – 5 (jours avant l’ovulation) = 5 (début de la période de fertilité).

Ce scénario est peu probable. Selon une étude américaine, seulement 30% des femmes ont une période de fertilité durant les règles. De plus, la probabilité de tomber enceinte le premier jour de la période de fertilité est inférieure à 5%.

  • C'est un mythe!
     

Fait ou mythe? «Certaines positions ou faire le poirier favorisent la fécondation.»  

La gravité ne joue aucun rôle dans le processus de fécondation. D’un point de vue médical, il n’existe pas de position qui puisse favoriser les chances de tomber enceinte. Toutefois, certaines études ont montré la chose suivante: après de longs préliminaires, les hommes avaient plus de sperme dans l’échantillon de sperme que les hommes qui n’avaient que de brefs préliminaires. En bref: le plaisir est plus important que la position.

Certains experts recommandent de se tenir en équilibre sur les mains ou de faire le poirier après les rapports sexuels. Cela n’a cependant aucun sens. En effet, il est prouvé que la gravité n’a aucune influence sur le processus de fécondation. De plus, les spermatozoïdes procréateurs restent dans le vagin (voir au-dessus).

Certains prétendent néanmoins que les positions telles que le poirier ont un effet positif sur le système endocrinien, à savoir le système hormonal. À ce jour, cet effet n’est pas prouvé scientifiquement. Si vous souhaitez tout de même essayer, il vous suffit de mettre vos jambes en hauteur contre un mur.

  • C'est un mythe!


Fait ou mythe? «Les lubrifiants sont nocifs pour les spermatozoïdes.»

On pourrait penser que les lubrifiants sont similaires à la glaire cervicale et qu’ils pourraient être favorables pour tomber enceinte. C’est toutefois le contraire: certains lubrifiants ont une teneur élevée en acide, ce qui tue les spermatozoïdes. Par ailleurs, la consistance des lubrifiants fait en sorte que les spermatozoïdes ont de la difficulté à se déplacer librement. Cela s’applique aussi bien aux produits standardisés que l’on trouve dans le commerce qu’aux produits faits maison, comme à base d’huile de coco. Il en va de même pour la salive.

Si vous voulez utiliser un lubrifiant pour des raisons de confort, vous devriez choisir un lubrifiant qui favorise la fertilité. Ne vous laissez cependant pas induire en erreur par le nom du produit. En réalité, les lubrifiants qui favorisent la fertilité n’augmentent pas la fertilité; ils sont tout simplement inoffensifs pour les spermatozoïdes.

  • C'est un fait!

 
Fait ou mythe? «De bons tests de grossesse déterminent une grossesse quatre jours après l’ovulation.»

Un test de grossesse n’est possible au plus tôt que huit jours après l’ovulation. Si vous souhaitez avoir un résultat digne de confiance, il vaut mieux attendre et faire le test au moins 12 jours suivant la période d’ovulation.

La raison: une grossesse n’est possible que lorsque l’ovule fécondé s’est implanté dans l’utérus. Cela se produit dans les huit à 10 jours après l’ovulation. Ce n’est qu’alors que l’embryon commence à produire l’hormone de grossesse hCG. Il s’agit de l’hormone que les tests de grossesse détectent. Il faut souvent quelques jours avant que le niveau soit suffisamment élevé pour que les tests puissent la détecter.

  • C'est un mythe!
Notice légale Impressum