MED_SEN_schwangerschaft_006-16-Schwanger-Sofa060-G.jpg

Comment bien se nourrir?

Un apport complet en nutriments essentiels permet d’éviter ou, du moins,  de diminuer fortement les troubles liés à la grossesse. Une brochure sur l’alimentation pendant la grossesse et l’allaitement est proposée ici.

Vous en trouverez un résumé ci-dessous. Petite précision à propos de l’alimentation pendant la grossesse: il n’est plus recommandé de «manger pour deux». En effet, votre corps travaille plus efficacement maintenant et peut mieux utiliser l’apport énergétique qu’il reçoit. Vous avez besoin de 250 calories de plus par jour à partir du 4e mois de la grossesse et, à compter du 7e mois, 500 calories. Cela correspond à deux tranches de pain avec un peu de fromage ou à quatre pommes.


Boissons: entre 1,5 litre et 2 litres par jour, notamment

  • de l’eau plate ou gazeuse
  • de la tisane aux herbes et aux fruits
  • des jus de fruits mélangés à de l’eau minérale
  • du bouillon et de la soupe

 


Repas: 4 à 5 fois par jour, dont un repas chaud


Conseils pour le petit-déjeuner: du pain complet et des fruits


En-cas: yaourt, fruits et légumes crus préalablement lavés


Chocolat, pizza, etc.: à manger avec modération!


Nutriments / compléments alimentaires: demandez à votre médecin les noms des nutriments qui sont essentiels pendant la grossesse. La liste ci-après vous indique les plus importants.

  • Acide folique et autres vitamines: l’apport en vitamines du groupe B passe à 800 mg/jour jusqu’à la fin du 3e mois. Ces vitamines se trouvent notamment dans les produits à base de blé complet, les légumes à feuilles, les œufs, le poisson, le lait et de nombreux fruits. Par ailleurs, vous devriez prendre 0,4 mg d’acide folique chaque jour (au moins jusqu’à la fin de la 12e semaine de la grossesse) sous forme de comprimés. Consultez votre médecin pour en savoir plus sur les autres compléments vitaminés que vous pourriez prendre.
  • Fer: l’apport en fer passe à 30 mg par jour. La viande, les fruits à coque, les légumes (épinards, brocoli, betterave, etc.) sont des aliments riches en fer.
  • Iode: pendant la grossesse, l’apport d’iode passe à 230 µg par jour. Pendant l’allaitement, il s’élève à 260 µg par jour, car il faut alimenter deux thyroïdes: la vôtre et celle de votre bébé. Le sel iodé et les poissons d’eau de mer contiennent de l’iode.
  • Calcium: l’apport en calcium passe à 1200 mg par jour. L’eau minérale, le lait, les produits laitiers, les herbes et les légumes contiennent du calcium.

À manger avec circonspection:

  • les champignons des bois, du fait de leur teneur élevée en cadmium et en mercure.
  • les graines de lin, du fait de leur teneur en cadmium (pas plus de 20 g par jour).
  • café, thé noir et thé vert: la caféine peut atteindre le fœtus à travers le placenta et empêcher l’absorption du fer dans le sang. Vous pouvez toutefois en boire une à deux tasses par jour.
  • le gibier, car il peut contenir du plomb et, dans les cas extrêmes, endommager le système nerveux de l’enfant.
  • pas de foie jusqu’au 4e mois de grossesse, car un apport trop important en vitamine A (sécrétée par le foie) peut entraîner des malformations.

À éviter, du fait du risque bactérien et infectieux élevé (listériose):

  • viande crue ou pas suffisamment cuite (par exemple salami, jambon cru, carpaccio, steaks)
  • poisson fumé (saumon fumé)
  • poisson cru (sushi)
  • œuf cru (tiramisu, mayonnaise)
  • lait cru et frais de la ferme
  • fromage à base de lait cru (féta, mozzarella, camembert)
  • salade mêlée préemballée
Notice légale Impressum