MED_ORI_spazieren__D3S1113.jpg

10 000 pas: j’ai tenté l’expérience

10 000 pas: j’ai tenté l’expérience

Les experts recommandent aux personnes en bonne santé de faire 10 000 pas par jour. Mais cet objectif est-il réaliste? Michèle Wagner, 29 ans, Customer Experience Manager chez Sanitas, a décidé de tenter l’expérience pendant une semaine.

Text: Michèle Wagner
Loisirs: jogging, ski de fondet ski alpin, entraînement par électrostimulation, famille et amis

 

Vendredi
C’est une journée de travail normale assortie de nombreuses tâches eectuées à mon bureau. J’ai hâte d’être à ce soir pour aller prendre l’apéritif avec mes collègues de bureau, manger quelque part, boire un verre puis aller danser. Après cette longue soirée, je rentre à la maison et jette un oeil à mon podomètre: 10 613 pas! C’est plus simple que je le pensais!

Samedi
J’ai paressé toute la journée et ne me suis levée que pour aller prendre quelque chose dans le réfrigérateur. Le reste du temps, je me suis reposée et ai beaucoup dormi. En tout cas su†ffisamment pour être en forme le soir et pouvoir sortir. Lorsque je rentre à la maison au petit matin, 5598 pas s’a†ffichent sur mon podomètre. C’est sur la piste de danse que je les ai faits, et certainement pas pendant la journée.

Dimanche
Deux courtes nuits laissent des traces. L’après-midi, je me force tout de même à sortir de la maison pour marcher un petit peu. Je m’aère la tête au bord du lac et, après avoir fait 7588 pas, me laisse tomber sur mon canapé.

Lundi
Je retourne enfin au bureau! Je m’y rends à pied, traverse la rue à midi pour aller aur estaurant et, le soir venu, rentre à la maison en marchant. Que va me dire mon podomètre? Et ce n’est pas fini: je vais encore au fitness ce soir. Je m’entraîne de manière intensive sur le stepper pendant dix minutes. Mais comme je me tiens aux poignées latérales, le podomètre n’enregistre aucun pas. À la fin de la journée, il ne m’en a†ffiche que 8012. Je n’ai pas atteint mon objectif. Mais je me sens bien.

Mardi
Aujourd’hui, je dois faire un travail qui demande une grande concentration. Ce qui m’oblige à rester assise devant mon l’ordinateur pendant des heures. 13h01: le podomètre a†che 3147 pas. Ce chire ne va pas beaucoup augmenter cet aprèsmidi. Le soir, j’ai rendez-vous avec une amie. Nous déambulons dans la ville et faisons les boutiques. Résultat: 10 981 pas! Qui se permettrait encore de critiquer le shopping?

Mercredi
Le mercredi est une bonne journée: je suis certaine de battre mon record aujourd’hui! Car tous les mercredis, je vais faire mon jogging à la pause de midi. À 13h15, l’écran de mon podomètre indique déjà 11 285 pas. J’aborde l’après-midi avec décontraction. Le soir, je rejoins des amis pour manger une fondue. Cela apporte des calories mais peu de pas. À la fin de la journée, j’ai 17 988 pas à mon actif.

Jeudi
J’ai du mal à digérer la fondue. Je me sens fatiguée et n’ai aucune envie de faire de l’exercice. Une fois le travail terminé, je rentre directement à la maison pour me reposer. Plus tard dans la soirée, je regarde mon podomètre qui m’indique 7316 pas. D’où vient ce nombre élevé?

 

En conclusion

Il est possible de faire 10 000 pas par jour malgré un travail sédentaire et des petits trajets pour se rendre au bureau. Mais sans sport ou autre exercice physique, cet objectif est di†ffcile à réaliser. Je continuerai de consulter régulièrement l’écran de mon podomètre. Il m’incite à marcher davantage.


Pourquoi les spécialistes de la santé recommandent-ils de faire 10 000 pas par jour?

Milo Puhan, expert en prévention et professeur d’épidémiologie et de la santé publique à l’université de Zurich «L’idée vient d’un Japonais qui, dans les années 60 déjà, faisait cette recommandation aux groupes de marcheurs. Depuis, de nombreuses études ont prouvé que faire 10 000 pas – par rapport à 5000, par exemple – a un effet bénéfique pour la santé. Je trouve cette idée pragmatique, car elle est attestée de manière scientifique et il est facile de se rappeler ce nombre.»

Remarque importante: cette recommandation est valable pour les gens en bonne santé. Les personnes atteintes d’une maladie (chronique) et désireuses d’augmenter leur activité physique doivent consulter un professionnel de la santé (médecin, physiothérapeute) au préalable.

Notice légale Impressum