Être casanier | Sanitas Assurance Maladie
Fitness-168.jpg

Mouvement – cela en vaut toujours la peine!

Mouvement – cela en vaut toujours la peine!

Manque de temps et de motivation: les récalcitrants trouvent toujoursune excuse lorsqu’il s’agit de faire du sport. Milo Puhan, expert en prévention,met tout en oeuvre pour inciter le casanier à devenir plus actif.

 

Le casanier: Je suis complètement exténué le soir, alors que jene pratique aucun sport ni aucune activité physique. Fairele grand écart entre ma vie professionnelle et ma vie de familleme suffit. Pourquoi devrais-je me stresser davantage?
Docteur Milo Puhan: Le sport ne doit pas être une source de stress. Chose qu’il n’est pas si vous l’intégrez à votre quotidien et – encore mieux – si vous pratiquez une activité physique en compagnied’autres personnes. Le sport n’est pas une obligation, mais quelque chose qui doit vous faire plaisir.

Encore des rendez-vous! Mon agenda est déjà plein!
Si vous ne voulez pas organiser de nouveaux rendez-vous, vous devriez au moins essayer d’accroître la part d’exercice physique au quotidien. Lorsque vous vous rendez au travail par exemple, descendez du bus ou du tram deux arrêts avant votre destination finale, puis continuez à pied. Marcher un peu plus, c’est déjà un bon début.

On dit qu’il faut faire une demi-heure de sportd’intensité moyenne chaque jour pour enressentir les bienfaits. Je n’ai pas le temps.
Pas du tout! Faire cinq à dix minutes de sport chaque jour à un rythme soutenu est largement su„ffisant.

Et qu’en est-il de la musculation, de l’endurance et de la mobilité? Il faut voir tout ce que les gourous du sport exigent! Sans compter le fait que les vêtements et les appareils sont incroyablement chers!
C’est pour cela que l’idée du parcours Vita me séduit: vous êtes dans la nature, faites quelque chose pour votre coordination, pratiquez l’endurance tout en faisant des exercices de musculation aux di‡érentes étapes du parcours. Le tout sans avoir besoin d’acheter d’appareil ni de tenue onéreuse.

Qu’est-ce qui me prouve que ces efforts supplémentaires m’apporteront vraiment un plus au niveau de la santé?
Les chercheurs ont démontré que l’exercice physique a un e‡ffet préventif sur certaines maladies. Ce fait est notoire pour les maladies cardiovasculaires, le diabète et les maux de dos. Par ailleurs, l’on observe des signes manifestes que l’activité physique retarde, voire peut empêcher l’apparition de la démence. Autre fait intéressant: pour certaines maladies, l’exercice constitue une thérapie extrêmement e„fficace qui améliore la qualité de vie. C’est notamment le cas pour les personnes atteintes de maladies cardiaques et pulmonaires, mais aussi pour les cancéreux et les déments.

Avouez que ces études exagèrent!
Non, des études expérimentales ont clairement prouvé que les personnes concernées se sentaient plus en forme et que leurs symptômes avaient diminué. Les personnes atteintes d’une maladie pulmonaire et dont la condition physique est meilleure sont moins essouŒfflées, par exemple.

Lorsque l’on est malade ou de mauvaise humeur, on n’a pas envie de faire du sport.
C’est vrai. C’est une question épineuse: si un malade souff‡re de symptômes aigus, il ne fait plus rien au niveau physique et sa santé se détériore de plus en plus. C’est un cercle vicieux que l’on devrait tenter d’enrayer.

J’en sais quelque chose! J’ai la migraine à la seule pensée de savoir que je devrais faire un essai dans une salle de sport.
Voici quelques conseils susceptibles de vous aider. Pourquoi ne pas vous rendre à un cours destiné aux personnes désireuses de se remettre au sport? Vous pourriez également travailler avec un physiothérapeute ou un coach qui vous initiera au sport et vous débarrassera de votre appréhension.

Aucun sport ne me donne envie: je ne suis pas doué pour les sports de balle, déteste l’eau et suis trop maladroit pour la gymnastique.
Essayez la marche. Commencez à un rythme tranquille, puis accélérez un peu la cadence. Bientôt, vous pourrez gravir de petites montées sans être essouŒfflé. La marche en montagne est également très bénéfique. Ou essayez quelque chose de nouveau: cela représenterait un bel e‡ffort. Peu importe l’activité que vous choisissez; l’objectif est d’accélérer un petit peu votre pouls. Votre système cardiovasculaire sera stimulé et vos vaisseaux sanguins conserveront leur élasticité.

Je pourrais m’imaginer faire du vélo, mais le trafic est trop dense à Zurich. Je ne veux pas risquer ma vie.
Vous avez raison, Zurich n’est pas sans risque pour les cyclistes. Le nombre de ses pistes cyclables augmente toutefois en permanence. Une autre solution serait d’opter pour un vélo d’appartement. Mais cela n’est pas du goût de tout le monde.

Tout le monde parle des bienfaits de la course à pied. Je suis sceptique. Courir sur l’asphalte est néfaste pour les articulations.
De bonnes chaussures achetées dans le commerce spécialisé peuvent être la solution. Il existe aussi de nombreux sentiersdans la nature, à travers champs, au bord des lacs et des pistes finlandaises aménagées dans les forêts.

Dans la forêt? C’est bien trop risqué.
Dans ce cas, rejoignez un groupe de joggers!

Mes parents ne faisaient pas d’exercice physique. J’ai des antécédents familiaux.
La famille, c’est-à-dire l’environnement, joue e‡ffectivement un rôle important. Les parents peuvent être le meilleur comme le pire des modèles. Les premières expériences faites pendant l’enfance déterminent en grande partie le niveau d’activité pour lerestant de notre vie.

Je suis plutôt du genre casanier. J’aime inviter des amis à la maison et leur préparer de bons petits plats. Cela me fait autant de bien que pratiquer une activité physique régulière.
Il est incontestable qu’un repas pris ensemble est très sain et bénéfique pour la santé. Vous ne devriez pas toutefois négliger complètement l’activité physique. Le mieux est de combiner les deux.

À mon âge, cela ne vaut plus la peine de commencer quelque chose de nouveau.
Cela vaut toujours la peine, même à un âge avancé! Vous remarquerez rapidement les e‡ffets du sport sur votre condition physique. Au bout de quelques semaines, vous serez plus en forme et vous sentirez mieux. C’est une sensation merveilleuse!


C’est efficace!

  • 2,5 heures de marche soutenue par semaine diminuent de 52 % le risque de diabète de type II.
  • La pratique régulière d’une activité physique réduit de moitié les maux de dos.
  • 10 heures d’activité physique par semaine réduisent de 35 % le risque de maladies cardio-vasculaires.
  • Une activité physique régulière, une alimentation saine et un mode de vie sans tabac réduisent de 40 % le risque de cancer.

 

Sources:

Notice légale Impressum