Une analyse de la performance | Sanitas Assurance Maladie
MED_SEN_joggen__D3S7763.jpg

Une analyse de la performance

Lorenz Leuthold, spécialiste des sciences du mouvementà l’EPF, pour qui une analyse de la performance est-elle vraiment judicieuse?  

Je ne parlerais pas d’analyse ou de diagnostic de performance, mais plutôt de bilan. En effet, nous nous basons toujours sur les objectifs individuels de chacun de nos clients avant de déterminer les tests qui s’avèrent utiles et qui peuvent aider la personne à atteindre son but. Débutants et sportifs de haut niveau s’adressent à nous. Certains souhaitent améliorer leur endurance, d’autres se muscler ou encore perdre de la graisse. Des tests spécifiques existent pour les attentes les plus diverses.

Quelles sont les conditions à remplir pour qu’un test soit judicieux?

On nous demande souvent s’il faut être en forme pour faire les tests et un bilan. La réponse est non. Nous évaluons la situation – en fournissant un instantané – et définissons les mesures appropriées pour faire progresser la personne en question, peu importe son niveau de fitness.

À quelle tranche d’âge ces tests sont-ils adaptés?

Ils sont peu adaptés aux enfants, car ils ne sont pas suffisamment ludiques. Il faudrait mettre l’accent sur le développement de la coordination. Toutefois, des jeunes aux seniors, toutes les tranches d’âge retirent un avantage de nos prestations. Je pense aux seniors en particulier. Pour ces personnes, un entraînement de musculation ciblé permet de prévenir l’atrophie musculaire liée à l’âge. Des personnes d’un certain âge viennent aussi nous voir, car elles veulent absolument courir un marathon.

Au final, les tests se concentrent sur la performance, n’est-ce pas?

Ils ne portent pas seulement sur la performance. Il permettent avant tout de déterminer les zones d’intensité personnelles pour l’entraînement. En effet, il n’est pas possible de calculer ces dernières de manière fiable en utilisant une formule générale du type «220 moins l’âge». Même si celle-ci peut fonctionner à peu près pour certaines personnes, le résultat de ce calcul est inutilisable pour d’autres.

Pour élaborer un entraînement utile et ciblé, il faut connaître ses zones d’intensité individuelles. C’est pourquoi il est essentiel de les définir, tout comme il est primordial de documenter les performances.

L’augmentation de la performance est-elle un objectif en soi?

Non. Etant donné que l’entraînement est effectué dans la zone d’intensité adéquate et donc efficace, tout le monde améliore ses performances au début. Il ne faut en aucun cas se fixer un objectif déraisonnable, du style «toujours plus intense, toujours plus, toujours plus vite». Je pense qu’une personne qui prend le temps de s’entraîner doit le faire de manière intelligente et à la bonne intensité. L’entraînement doit être le plus efficace possible. Nous nous basons donc sur les résultats des tests pour proposer un conseil complet et des mesures individuelles pour permettre à la personne en question de s’entraîner de manière optimale et d’atteindre son objectif.

Et si quelqu’un souhaite simplement savoir s’il s’entraîne correctement?

Dans ce cas, nous définissons individuellement la zone d’intensité optimale pour l’entraînement et pouvons dire exactement si cette personne s’entraîne correctement. Par «s’entraîner correctement», j’entends s’entraîner sans porter atteinte à sa santé et en fonction des objectifs personnels que l’on s’est fixés. Nous, les scientifiques du mouvement, nous avons une connaissance aigüe de la réalité et faisons le transfert entre la science et la pratique. C’est ce qui nous différencie des centres de médecine du sport. Nous sommes des professionnels du mouvement et travaillons avec des personnes «en bonne santé». Nous suivons rarement des patients. Toutefois, nous pouvons aider une personne diabétique à augmenter sa masse musculaire en lui proposant un programme approprié, ce qui aura un effet positif sur son taux de glycémie. Dans ce cas, nous travaillons généralement avec un médecin.

Analysez-vous également la masse corporelle?

Oui. bon nombre de personnes souhaitent optimiser leur taux de graisses et de muscles: à la maison, la balance ne me donne que des indications sur mon poids. Mais qu’en est-il de ma masse musculaire, de mon taux de graisse, de ma densité osseuse (prévention contre l’ostéoporose) et quel effet mes entraînements ont-ils eu sur ma masse corporelle? Training&Diagnostics dispose d’une technologie de pointe pour effectuer les mesures DXA. Ici aussi, ce n’est pas seulement le test en lui-même qui est déterminant. Il faut que l’interprétation des résultats et la mise en pratique dans le cadre d’un entraînement ciblé soient correctes.

Combien de temps dure un bilan et combien cela coûte-il?

Une simple analyse dure dix minutes et un programme de test complet peut prendre 30 minutes. En général, il faut compter une à deux heures pour un bilan complet. L’entretien-conseil, qui consiste à analyser les résultats et à indiquer au client comment il pourrait atteindre ses objectifs, est ce qui nous prend le plus de temps. Le prix d’un bilan complet varie entre 400 et 500 francs.



MED_SEN_joggen__D3S7749.jpg
Boutique en ligne Sanitas
C’est parti!
Notice légale Impressum