L’alimentation des coureurs | Sanitas Assurance maladie
SANITAS JULI 2018 DOERK-3956.jpg

Une bonne alimentation, voilà le secret d’une course réussie

Une bonne alimentation, voilà le secret d’une course réussie

L’alimentation est décisive pour une course à pied efficace. Sandra Johnson, coach santé chez Sanitas, veille à ce que les deux candidats au coaching de course à pied Nicole Abgottspon et Christoph Banik s’alimentent et s’hydratent correctement.   

Elle met les choses au clair dès le début: «Le simple fait de faire du sport ne justifie pas de manger plus.» Par contre, il faut des repas équilibrés avec des pauses suffisantes entre les repas. La nutritionniste recommande en outre à Nicole et Christoph de bannir les aliments gras et sucrés ainsi que les grosses portions avant l’entraînement.

Quand manger?

La règle d’or pour les deux candidats au coaching de course à pied: privilégier une alimentation légère et équilibrée et réduire les fibres, difficiles à digérer pendant l’entraînement. Pour des performances et une combustion des graisses optimales, Sandra Johnson conseille de manger entre deux et trois heures avant de faire du sport.

Pendant les entraînements d’une durée inférieure à une heure, les en-cas ne sont ni nécessaires ni recommandés. «Pendant les longues séances de sport, une banane coupée en petits morceaux reste la meilleure solution».

Après l’entraînement, le corps doit se régénérer. Dans l’idéal, le premier repas après le sport est composé de protéines, d’un peu de féculents, comme du riz, et de légumes.

Boire suffisamment d’eau

«Buvez suffisamment d’eau avant chaque unité d’entraînement – et commencez avant les cinq dernières minutes», conseille Sandra Johnson. Le corps peut absorber maximum trois décilitres de liquide par quart d’heure. Il est donc très important de boire régulièrement pendant toute la journée. Pendant l’entraînement, il n’est pas nécessaire de boire en permanence, mais seulement quand on a soif ou qu’on a la bouche sèche. «En général, l’eau est parfaitement suffisante, souligne Sandra Johnson. Les boissons isotoniques ne sont utiles que pour les efforts intenses et de longue durée.»

Ne pas oublier les protéines!

Le journal nutritionnel du coaching de course à pied Sanitas le montre: les menus de Nicole et Christoph sont trop pauvres en protéines. Il faut manger des protéines – animales ou végétales – à chaque repas. En effet, elles contribuent à la forme intellectuelle et aux performances physiques, elles renforcent les défenses immunitaires et procurent une sensation de satiété longue durée.

MED_SEN_studenten__D3S5114_14929.jpg
Coaching santé
Une meilleure qualité de vie grâce au coach personnel
Notice légale Impressum