Coaching de course à pied et Blackroll | Sanitas Assurance Maladie
SANITAS JULI 2018 DOERK-4174.jpg

Le rouleau noir qui détend

Lors du shopping avec Viktor Röthlin, Nicole Abgottspon et Christoph Banik n’ont pas reçu que des chaussures de course et des vêtements fonctionnels, mais aussi un Blackroll.

Après l’entraînement, il faut décontracter les muscles. De nombreux coureurs s’acquittent d’une petite séance de stretching, mais pour Viktor Röthlin, les étirements après la course ne sont pas obligatoires. «Il existe de multiples manières de décontracter les muscles. On peut par exemple préférer un sauna, une douche alternante, un bain chaud ou un massage avec le Blackroll.»

Le champion d’Europe de marathon recommande à ses deux protégés la régénération active au Blackroll. Le massage assouplit les tissus et les muscles fatigués, durs ou présentant des adhérences. Il soulage également les courbatures. Viktor Röthlin insiste tout particulièrement sur les endroits douloureux: il faut masser là où cela fait le plus mal, faire de légers va-et-vient avec le rouleau jusqu’à amélioration de la douleur, puis passer au point douloureux suivant.

Jamais d’étirements avant la course

Avant la course, les étirements sont tabous. «L’objectif n’est pas de détendre les muscles, mais de les chauffer et de les préparer à l’effort», explique le coach de course à pied Viktor Röthlin. Dernier conseil pour les adeptes du stretching: en automne et en hiver, il est conseillé de prendre une douche avant d’étirer les muscles au chaud. Une séance de stretching dans des vêtements trempés de transpiration et dans les courants d’air peut rapidement se solder par un rhume.


Autres thèmes qui pourraient vous intéresser:

Notice légale Impressum