541585084

Notre cœur adore le sport

Le sport est bénéfique pour notre système cardio-vasculaire. Mais existe-t-il un sport en particulier qui soit bon pour le cœur? Nous avons passé en revue certaines disciplines sportives avec Didi Schmidle, médecin du sport.

Texte: Clau Isenring

 

«LE sport idéal pour le système cardio-vasculaire n’existe pas, déclare Didi Schmidle, médecin du sport, car les effets varient d’une personne à l’autre.» Cela dit, il faut admettre qu’une randonnée sera certainement moins éprouvante qu’une partie de squash. Mais comme de nombreux facteurs entrent en jeu, tels que la condition physique, l’âge, l’intensité, la durée, les temps de repos, il n’est pas possible de généraliser.


Il vaut mieux trouver le juste équilibre que de se dépenser à fond

Prendre le temps de pratiquer son sport est plus important que le type de sport en lui-même. Didi Schmidle nous confie: «Beaucoup se ruent dans les centres de fitness à la pause de midi et mangent, pour les plus pressés, leur sandwich sur le tapis de course avant de retourner au bureau.» Or, comme nous vivons justement dans une société fortement axée sur la performance, l’idéal serait de faire une pause avant et après le sport. Car des moments de détente avec un pouls au repos sont tout aussi bénéfiques pour le cœur et la circulation sanguine que l’activité physique elle-même. «Pour que le sport soit une activité saine et le reste, il faudrait qu’il procure un équilibre par rapport au travail et ne soit pas vécu comme un rendez-vous supplémentaire avec des résultats à fournir», résume Didi Schmidle.


Nous avons passé au banc d’essais les disciplines suivantes:


Natation

«Pour la plupart d’entre nous, la natation reste l’un des sports les plus sains, car il déleste le corps dans son ensemble et préserve les articulations. La pression de l’eau exerce une action positive sur le cœur et la circulation en les stimulant. Mon conseil: accordez de l’importance à la technique. Des mouvements bien exécutés vous permettront d’économiser des forces. Et nagez de temps en temps dans une eau plus froide, cela vous tonifiera.»


Course à pied

«Courir fait partie des disciplines sportives intensives pour le cœur. Donc, pas besoin de faire de marathon en un temps record! Inutile de vouloir être à tout prix performant dans son sport comme on l’est au travail. Pendant les consultations, je recommande toujours de courir à son rythme et d’activer tous ses sens au lieu de prendre des risques.


Squash

«De manière générale, jouer avec un adversaire augmente le risque de se surmener. L’envie de gagner rend difficile d’admettre que les forces s’amenuisent. Si vos moments de pause sont plus longs qu’un échange de balle, alors il est peut-être temps de changer de sport. Ou d’améliorer votre condition physique. Un conseil: si vous pratiquez un sport particulièrement intensif comme le squash, vous devriez pratiquer en parallèle une activité plus relaxante pour compenser.»


Aviron

«L’aviron est un bon moyen de renforcer le système cardiovasculaire et d’augmenter la capacité pulmonaire. Un conseil: veillez à utiliser une bonne technique pour éviter les problèmes de poignet ou de colonne lombaire. À propos, l’aviron est le seul sport où l’on franchit la ligne d’arrivée à reculons. Vous ne pouvez vous orienter que sur ce que vous avez déjà accompli et non sur ce qui vous attend. Mentalement, cela n’est pas si simple.»


Yoga

Le yoga est un enseignement philosophique qui comprend une série d’exercices physiques et mentaux. Il permet, par exemple, de s’exercer à des techniques spéciales de respiration dans le cadre d’une méditation. Tous les exercices servent à ne faire qu’un avec la conscience. Les effets de cette «activité physique douce» sont bénéfiques à double titre pour le cœur. Sans oublier que la respiration joue un rôle central dans chaque sport. Par conséquent, il serait recommandé de faire du yoga au début et à la fin de chaque séance sportive.»


Qi-Gong/Tai-Chi

«Les traditions d’Extrême-Orient et les exercices de santé jusqu’aux arts martiaux comme le Qi-gong et le Taï-chi sont idéaux pour la relaxation et l’équilibre. Il s’agit de l’harmonisation et de la régulation de notre flux corporel interne. Les mouvements lents entraînent le cœur et la circulation en douceur. Ici aussi, vous apprenez à respirer correctement et à influencer votre rythme cardiaque. Essayez vous-même: lorsque vous retenez votre respiration, votre pouls s’accélère.»


Le docteur Didi Schmidle, 66 ans, est spécialiste en médecine interne et du sport et membre de Swiss Olympic (pour les équipes suisses de tir, de lutte et de lutte suisse). Il accompagne un grand nombre d’athlètes issus de différentes disciplines sportives. Il est notamment le médecin-conseil attitré du cirque Knie, médecin consultant dans des monastères bouddhistes tibétains et a été médecin pénitentiaire à Lucerne pendant près de 25 ans.

Notice légale Impressum