Conseils pour le tennis | Sanitas Assurance Maladie
Active_1_18_Dedial2.jpg

Tennis: jeu, set et plaisir

Tennis: jeu, set et plaisir

Le tennis est un jeu! Alain Denial, entraîneur de tennis, en est persuadé: seuls ceux qui aiment jouer et ne sont pas obnubilés par la réussite progressent plus vite et ont davantage de plaisir sur le court.

Entretien: Clau Isenring

Quelle est l’erreur la plus fréquente chez les personnes jouant au tennis depuis plusieurs années?

Il faut tout d’abord faire la différence entre les autodidactes et les «élèves». Les personnes qui apprennent seules à jouer au tennis acquièrent bien souvent des modèles de mouvement qui ne sont pas économiques. Ces mouvements entraînent tôt ou tard des complications, comme le tennis-elbow, des inflammations au niveau des poignets, des douleurs aux épaules ou encore une frustration sur le plan psychique. Ces joueurs atteignent rapidement leurs limites et sont incapables d’exploiter leur potentiel.

Les enfants et les adultes qui prennent des cours auprès d’un entraîneur sont rapidement confrontés à un «engorgement» au niveau de leur évolution, car ils souhaitent tout corriger et améliorer en même temps. Un exemple: l’entraîneur souhaite approfondir la technique du revers slicé àson élève en lui enseignant deux variantes. Mais l’élève pense à trois choses supplémentaires alors qu’il frappe la balle. Il est alors débordé et compromet son apprentissage. Dans ce cas, l’entraîneur doit intervenir. La recette du succès? Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité.

 

Les enfants ont-ils tendance à apprendre et à intégrer plus rapidement de nouveaux mouvements dans leur jeu?

Tout à fait. Les jeunes ont soif d’expériences; ils veulent s’essayer à ce sport et le ressentir, tout simplement. Plus les élèves sont âgés, plus le mouvement est pensé, et ce au détriment du ressenti. Un enfant souhaite avant tout «jouer», c’est-à-dire en faire l’expérience. L’adulte quant à lui souhaite aussi «jouer» au tennis, mais il associe fortement le jeu à la notion de réussite. C’est sur ce point que les adultes peuvent prendre exemple sur les enfants.

 

Quels conseils donneriez-vous à une personne jouant depuis plusieurs années au tennis mais n’ayant jamais appris correctement la technique?

Prendre un coach: c’est la seule manière de progresser au tennis! Pour ce faire, le coach doit s’adapter à l’élève. L’œil aguerri d’un coach qualifié reconnaît automatiquement les points forts et les points faibles de son élève. Il  doit ensuite identifier le potentiel du joueur. La troisième étape consiste à savoir combien de temps l’élève est prêt à investir pour atteindre son objectif. Par la suite, plus rien ne peut empêcher le joueur d’améliorer son jeu.


Trois conseils d’Alain Dedial

Les meilleurs conseils sont ceux qui sont individuels. En effet, ce qui est valable pour monsieur Magnin peut être contre-productif pour madame Dupont. Toutefois, les règles suivantes s’appliquent au tennis:

  1. Apprenez! Soyez ouvert à la nouveauté pour explorer de nouvelles voies et changer vos vieilles habitudes. Seul le changement est synonyme de réussite.
  2. Riez! La bonne humeur et une attitude positive lors de l’entraînement font des miracles. C’est l’expérience qui compte, et non le résultat. La réussite (amélioration des performances) en sera la suite logique.
  3. Transpirez! Le tennis est un sport où l’on court beaucoup. Si ma position par rapport à la balle est parfaite, je pourrai mieux la taper et la placer. Ce jeu de jambes se traduit par de la sueur, une bonne dose de vitalité et, bien évidemment, un succès accru.

Pour en apprendre davantage sur le thème «Optimiser les mouvements»

Entretien avec Pat Flückiger sur le thème de la course à pied

Entretien avec Urs Zgraggen sur le thème de la natation

Alain Dedial, entraîneur diplômé de tennis et de, sport de compétition Swiss Tennis, professeur de tennis Swiss Tennis titulaire d’un brevet fédéral, huit fois champion suisse catégorie Hommes 35 ans, www.dedial.ch

Notice légale Impressum