487463495

Appli dans le Sanitas Check: Freeletics

Avoir un corps de rêve grâce au smartphone? C’est ce que propose Freeletics, qui fait actuellement fureur parmi les applications de fitness. Le résultat est-il à la hauteur des attentes?

Testée par: Sandro Weber, spécialiste Évolution numérique du marché

J’ai tenté l’expérience. J’opte pour Prometheus et l’entraîneur virtuel s’adresse à moi comme à un athlète. Un tutoriel me montre comment réaliser les exercices. C’est parti: je tente, non sans mal et le plus rapidement possible, de faire cinq séries conjuguant climbers, push-ups, sit-ups, squats et jumping jacks. 15 minutes et 20 secondes plus tard, je suis certes sur les rotules, mais obtiens des points pour avoir effectué la séance dans son intégralité. Le lendemain, je peux à peine bouger.

 

Conclusion

L’appli Freeletics ne remplace pas un entraîneur personnel. Par ailleurs, il faut être relativement sportif et motivé jusqu’au bout. Je recommande également de ne pas faire les exercices rapidement, mais correctement. Freeletics reste une solution intéressante et avantageuse pour tous ceux qui ne sont pas des adeptes des centres de fitness.

 

Mon point de vue

+ L’appli est divertissante; les courbatures sont là. Après quelques mois, les effets de l’entraînement se font sentir et se voient.

+ Explication avec tutoriels de qualité et textes informatifs.

+ Possibilité de s’entraîner partout avec son propre poids.

+ 34 francs par mois: ce n’est pas vraiment bon marché, mais le prix est nettement inférieur à celui d’un abonnement de fitness.

 

– Sans entraîneur, il n’est pas possible de vérifier que les exercices soient faits correctement.

Disponible pour iOS et Android.

Notice légale Impressum