Seite_8_Anja_Zeidler.jpg

Les influenceurs: idoles ou manipulateurs?

Urs Kiener, psychologue pour enfants et jeunes chez Pro Juventute, nous parle du rôle des influenceurs sur les réseaux sociaux et des dangers qu’ils peuvent représenter.

Entretien: Barbara Lukesch

Quel est le rôle des influenceurs dans la vie des jeunes?

Au début de la puberté, les parents, qui étaient au paravant des modèles incontestés pour la transmission des valeurs et des attitudes, perdent radicalement leur influence. Dans leurs décisions, les jeunes préfèrent alors prendre exemple sur ceux de leur génération, dont la classe d’âge est celle de beaucoup d’influenceurs.

 

Comment expliquez-vous le succès des influenceurs? Anja Zeidler, ancienne apprentie en coiffure de 24 ans, compte par exemple 340 000 abonnés sur Instagram – essentiellement des jeunes femmes.

Les jeunes manquent d’expériences et de réussites personnelles. Les influenceurs comme Anja Zeidler peuvent servir de modèles quant au comportement à avoir: ils donnent des recommandations que l’on peut suivre et véhiculent une certaine sécurité quand on doit prendre des décisions.

 

Ceux qui réussissent sur les réseaux sociaux sont-ils des idoles, des modèles ou – comme leur nom l’indique – des influenceurs, voire des manipulateurs?

Les stars semblent généralement déconnectées de la réalité et «intouchables». Elles évoluent dans d’autres sphères que le commun des mortels. Anja Zeidler, j’ai plutôt l’impression qu’elle incarne pour beaucoup de jeunes «la fille d’à côté», fraîche, sympathique et performante. Elle s’adresse à ses fans de façon très extravertie, mais d’égal à égal, en abordant des problèmes qui préoccupent aussi les autres jeunes femmes. En ce sens, elle représente un modèle, une conseillère facile d’accès. Pour ce qui est de manipuler les esprits, c’est ce que fait la publicité en général. L’abondante promotion commerciale à la quelle se livrent tous les grands influenceurs sur les réseaux sociaux ne fait pas exception à la règle.

 

La plupart des influenceurs incarnent un idéal de beauté fondé sur la perfection, la minceur et la séduction. Cela exerce-t-il une pression sur leurs fans?

Oui, c’est possible. L’exposition permanente sur les réseaux sociaux d’une vie qui semble parfaite est l’une des principales sources depression psychologique chez les jeunes. Beaucoup sont déstabilisés lorsqu’ils se comparent à l’image sans défaut que d’autres donnent. Sur ce plan, les influenceurs constituent probablement la partie émergée d’un iceberg qui caractérise la communication en général sur les réseaux sociaux.

Urs Kiener est psychologue pour enfants et jeunes chez Pro Juventute.

Notice légale Impressum