Changer ses habitudes? Ben voyons! | Sanitas Assurance Maladie
615509028

Changer ses habitudes? Ben voyons!

Engloutir moins de calories, passer moins de temps en ligne, bouger plus, etc. Les bonnes résolutions sont vite prises. Mais peu d’entre nous réussissent à se débarrasser de leurs mauvaises habitudes. Alors, comment s’y prennent-ils?

Texte: Ruth Jahn
Photos: Sven Germann

Supposons que vous rentriez chez vous après une dure journée de travail. Vous retirez vos chaussures, posez vos clés et vos achats sur la table et, comme toujours, ouvrez votre placard sans réfléchir. Après quelques carrés de chocolat, vous vous sentez déjà mieux. Mais pas pour longtemps, car, en réalité, vous aimeriez perdre du poids. Et faire plus de sport à l’avenir.

Pourquoi ne le faites-vous pas? «Les habitudes sont un phénomène inconscient, il faut d’abord s’en rendre compte, affirme Daniel Hausmann-Thürig, spécialiste en psychologie comportementale à l’université de Zurich. C’est en les comprenant que nous avons une chance de les changer.»

La bonne vieille habitude
Les habitudes permettent à notre cerveau de se mettre en mode veille. Si nous les répétons assez souvent, elles s’y ancrent profondément. Nous finissons par réagir sans réfléchir à des stimuli. Notre exemple: rentrer à la maison le soir est le stimulus. Nous y «répondons» en ouvrant le placard. Plus nous mangeons du chocolat en rentrant du bureau, et plus nous renforçons ce comportement.

Notre cerveau suit sagement: le chocolat promet une récompense rapide. Faire du sport, par contre, est fatigant et les bénéfices attendus, à la fois physiques et psychiques, ne sont pas immédiats. Pour les amateurs de chocolat qui veulent perdre du poids, c’est plutôt une mauvaise nouvelle.

La solution élégante
C’est la raison pour laquelle peu de personnes arrivent à mettre en pratique leurs bonnes résolutions. Les études montrent qu’après un an, seule une personne sur dix se tient à ses résolutions (voir l’encadré «Changer ses mauvaises habitudes»). Mais, attendez! Une personne sur dix y est arrivée. Comment? Voici la bonne nouvelle: il existe une solution élégante. «Si vous souhaitez changer une habitude,vous pouvez en quelque sorte la reformuler», explique Daniel Hausmann-Thürig.

Comment cela fonctionne-t-il? «En associant un nouveau comportement, par exemple faire du sport, au stimulus existant et à une situation particulière», nous affirme-t-il. Concrètement, échangez le chocolat contre des chaussures de course lorsque vous rentrez le soir. Faites-le jusqu’à ce que la nouvelle habitude soit bien rodée. Plus vous pratiquez du sport régulièrement (ou une autre résolution), et moins cela vous coûtera en effort et énergie.

Pas besoin d’avoir une volonté de fer ou de l’autodiscipline. Ce qui compte, c’est la motivation: «Prenez conscience de vos souhaits et objectifs véritables.» Selon Daniel Hausmann-Thürig, une récompense est indispensable. Une nouvelle habitude doit faire plaisir! L’activité sportive devrait susciter des émotions positives, à l’instar du chocolat.

Le docteur Daniel Hausmann-Thürig est psychologue FSP. Il travaille à l’Institut de psychologie de l’université de Zurich, au sein de l’équipe spécialisée en psychologie sociale et de la santé appliquée. Il est également directeur de recherche dans le domaine de la recherche appliquée de la décision, avec accent sur la psychologie médicale et la santé.

Notice légale Impressum