Patrizio-Orlando_3929.jpg

«J’ai déjoué mes habitudes!»

Patrizio Orlando, 35 ans, a réussi à troquer le canapé contre une salle de fitness. Une simple astuce l’a aidé.

Texte: Ruth Jahn
Photo: Sven Germann

Pendant deux ans, je me suis battu avec mon for intérieur. À cette époque, j’avais l’habitude, après le travail, de m’effondrer sur mon canapé, devant la télé. Mon abonnement au centre de fitness prenait la poussière. À long terme, je voulais toutefois sortir vainqueur de cette situation.

J’ai donc pris une résolution: faire du sport trois à quatre fois par semaine. J’y suis arrivé en me dupant moi-même: lorsque je partais au travail le matin, j’emportais mon sac de sport. Le jeu en a valu la chandelle: en emportant mon sac, je pouvais me rendre directement au fitness après le travail, sans devoir repasser chez moi. Ainsi, je ne suis plus tombé dans le piège du canapé que j’avais tant de mal à quitter. En d’autres termes, je ne devais plus surmonter mon for intérieur, puisque je ne me trouvais plus dans cette situation.

Cela fait cinq ans maintenant. Quand je suis devenu directeur régional dans le secteur des télécommunications et que je suis passé du train à la voiture, j’ai gardé ma nouvelle habitude: mon sac de sport est toujours sur le siège passager. Je n’ai souffert d’aucune rechute, en particulier parce que je suis très motivé. Au sport, je rencontre des gens qui partagent mon état d’esprit. Après l’entraînement, mon corps est épuisé, mais mon mental est équilibré.


Plus de témoins

Alejandro Iglesias, 23 ans, s’est sorti lui-même du marasme.

Hana Disch se réserve désormais des plages «hors ligne».  

Notice légale Impressum