Le chocolat, un remède miracle? | Sanitas Assurance Maladie
615509028

Le chocolat, un remède miracle?

Outre son goût délicieux, le chocolat est-il un trésor de bienfaits pour la santé ou a-t-il, au contraire, des effets négatifs? Nous avons choisi trois mythes autour du chocolat et cherché à savoir s’ils contenaient une part de vérité.

 

Texte: Susanne Wagner

Mythe 1: le chocolat provoque la migraine

Oui et non. Pour l’heure, il est difficile de se prononcer de manière définitive. Les études menées en ce sens aboutissent à divers résultats: certaines viennent corroborer cette affirmation. La plupart du temps toutefois, ce n’est pas un facteur, mais plusieurs éléments qui sont responsables de l’apparition de la migraine. Il est donc difficile d’en connaître exactement l’origine. Qui plus est, les facteurs – tout comme leur intensité – déclenchant une migraine varient d’une personne à l’autre. Mieux vaut donc ne pas trop s’avancer avant de parvenir à une conclusion trop hâtive. Si un patient mange beaucoup de chocolat avant une crise de migraine, le chocolat est responsable de la migraine. Or, bien souvent, ce n’est pas le chocolat en lui-même qui déclenche la crise, mais plutôt l’envie de chocolat qui indique qu’une crise de migraine va se déclarer. Conclusion: inutile de renoncer au chocolat par simple mesure de précaution, sous prétexte qu’il pourrait déclencher une migraine.


Mythe 2: le chocolat réduit le risque d’infarctus du myocarde

Oui. Il existe des indices laissant penser que le chocolat est susceptible de réduire le risque de maladie cardio-vasculaire. Plus le chocolat est noir, plus il est bénéfique. Ce sont les flavonoïdes, des substances végétales secondaires contenues dans le cacao, qui renforcent les vaisseaux et protègent le système cardio-vasculaire. Plus la teneur en cacao est élevée, plus la quantité de flavonoïdes et l’effet protecteur sur le cœur sont importants. Le nombre d’études de grande qualité n’est néanmoins pas suffisant pour confirmer avec certitude un lien de cause à effet entre le chocolat et la minimisation du risque d’infarctus du myocarde. Il faut avant tout garder à l’esprit qu’une alimentation diversifiée et équilibrée aide à rester en bonne santé. Dans ce cadre, rien n’interdit de manger du chocolat, à teneur élevée en cacao de préférence.


Mythe 3: le chocolat rend plus performant

Oui et non. De récentes études montrent que le chocolat aurait un effet positif sur les performances cognitives. Ici aussi, le chocolat noir semble plus indiqué du fait de sa teneur en flavonoïdes. Pour fournir une réponse différenciée à cette affirmation, d’autres études de grande qualité seraient nécessaires. Faites vous-même le test pour voir si le chocolat peut augmenter vos performances et dans quelle mesure il booste votre énergie. Si vous avez un «coup de barre», manger une barre chocolatée vous donnera de l’énergie. Mais l’effet de satiété ne dure pas longtemps. Les aliments riches en fibres, comme le pain complet et le muesli, ont un effet plus durable en cas d’hypoglycémie.

Ces informations sont fournies en collaboration avec:

Stéphanie Hochstrasser et Sabine Oberrauch, diététiciennes à la Société Suisse de Nutrition (SSN)

Notice légale Impressum