MED_B2B_telefon_buero__D3S8758.jpg

Vous demandez, nous répondons

Comment puis-je faire des économies sur les primes? Pourquoi la modification du montant de ma prime ne correspond-elle pas à la moyenne suisse? Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquemment posées par nos clients concernant les primes.

 

Comment réduire ma prime?

Nous vous indiquons les possibilités qui s’offrent à vous et restons à votre disposition pour vous conseiller personnellement:
 

  • „Augmentez votre franchise dans l’assurance de base: en optant pour une franchise plus élevée, vous réduisez automatiquement vos primes mensuelles et économisez jusqu’à 1000 francs par an.
  • Franchise et quote-part: comment cela fonctionne-t-il? Regardez notre vidéo pour obtenir des informations détaillées.
  • Choisissez un modèle d’assurance alternatif. Vous bénéficierez ainsi de rabais attrayants. Sanitas propose plusieurs modèles d’assurance alternatifs dans l’assurance de base. Cliquez ici pour afficher la vue d’ensemble.
  • Autres possibilités pour économiser sur les primes.
  • Contactez votre Service Center. Nous vous conseillerons personnellement et vous indiquerons comment optimiser vos primes. Les coordonnées figurent sur votre police et votre carte d’assurance.

Pourquoi les primes augmentent-elles chaque année?

La Suisse fait partie des pays ayant l’un des meilleurs systèmes de santé au monde. Or, ces soins hors pair ont un coût qui a eu incidence sur les primes d’assurance maladie. Nous vous présentons ci-dessous les principaux facteurs qui expliquent la hausse des coûts dans l’assurance de base et les assurances complémentaires. Bon à savoir: on note régulièrement que certaines régions n’augmentent pas le montant des primes pour l’assurance de base et que les primes de certaines assurances complémentaires demeurent inchangées.

Facteurs qui influencent les primes:

  • Le progrès médical, qui propose des traitements toujours meilleurs mais aussi plus chers.
  • L’évolution démographique, avec de plus en plus de personnes âgées, ce qui engendre en moyenne des coûts de prestations plus importants.
  • Aujourd’hui, la population suisse se rend plus rapidement et plus souvent chez le médecin. Par ailleurs, les prestations perçues ne cessent d’augmenter.

Remarque: retrouvez les principaux facteurs dans notre vidéo «Pourquoi les primes augmentent-elles?». Regarder la vidéo.

Pourquoi l’augmentation de ma prime ne correspond-elle pas aux informations que j’ai lues dans le journal?

Les valeurs moyennes que communiquent les médias pour l’assurance de base reflètent rarement votre prime individuelle. Cela s’explique de la manière suivante:

Coûts des prestations dans votre région: l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) exige des primes couvrant les coûts pour chaque région. Les primes sont déterminées avant tout par les coûts des prestations d’une assurance maladie, c’est-à-dire ce que doit notamment payer un assureur pour les médecins, les thérapeutes, les séjours à l’hôpital ou encore les médicaments. Comme ces coûts dépendent de plusieurs facteurs, leur montant peut fortement varier: la structure de l’effectif des assurés ou le domicile des assurés sont, par exemple, à prendre à compte. C’est pourquoi monsieur M., 44 ans, domicilié dans le canton X, ne paiera pas la même prime que monsieur B., 44 ans, domicilié dans le canton Y.


Choix du modèle et de la franchise: la prime moyenne communiquée fin septembre par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) se base sur le modèle standard de l’assurance de base, avec une franchise de 300 francs et une couverture accidents. Le montant de votre prime peut varier

Assurances complémentaires: vous avez peut-être souscrit une ou plusieurs assurances complémentaires. Bon à savoir: les données de l’Office fédéral de la santé publique concernent uniquement les primes de l’assurance de base. Si vous comparez ces données avec votre police, vous devrez uniquement le faire pour votre assurance de base et ne pas tenir compte des primes des assurances complémentaires qui figurent sur votre police.

Pourquoi le montant de ma prime n’est-il pas plus avantageux alors que je ne me rends jamais chez le médecin?

Le système de santé suisse accorde une grande importance à la notion de solidarité dans l’assurance de base. En d’autres termes: dans l’assurance de base, tous les adultes paient la même prime au sein d’une région de primes, et ce peu importe l’âge, le sexe et l’état de santé. Vous faites partie de ceux qui ont de la chance et sont en bonne santé. Si vous deviez néanmoins tomber malade un jour, vous ne devriez pas non plus payer de prime plus élevée.

Ce principe de solidarité est ancré dans la loi sur l’assurance maladie. Il vous garantit la prise en charge de vos coûts de maladie en cas d’urgence et vous préserve d’un éventuel gouffre financier.

Pourquoi Sanitas ne renonce-t-elle pas aux publicités? On pourrait réaliser de belles économies!

Nous ne partageons pas cet avis: nos mesures publicitaires servent avant tout à informer sur nos offres et nos services novateurs afin d’attirer l’attention de nouveaux clients. Car pour offrir à ses assurés stabilité et sécurité, une assurance doit acquérir chaque année de nouveaux clients. En fin de compte, tous les assurés de Sanitas en profitent.

La publicité peut également servir les intérêts de nos clients qui font attention aux coûts: depuis le lancement de notre portail clients et la communication y afférente, plus de 200 000 clients ont opté pour une correspondance électronique avec Sanitas. Ils économisent ainsi du papier et les frais de port tout en participant à la protection de l’environnement.

Dernier point à mentionner, et non des moindres: renoncer à faire de la publicité n’entraînerait pratiquement aucune économie. En effet, les dépenses publicitaires ne constituent qu’une infime partie de la prime mensuelle de Sanitas. Pour une prime mensuelle moyenne, cela représente moins d’un franc. Si nous supprimions toutes les dépenses publicitaires, cela n’aurait pratiquement aucun impact sur les primes.

Remarque: saviez-vous que, chez Sanitas, sur 100 francs de prime, quelque 95 francs sont directement utilisés pour les prestations médicales, à savoir les séjours à l’hôpital, les thérapies, les coûts de laboratoire et les médicaments.

Que fait Sanitas pour parer à la hausse des coûts de prestations?

Sanitas met tout en œuvre pour maintenir la hausse des dépenses de santé à un niveau modéré.

  • Nous contrôlons minutieusement près de 500 000 factures par mois afin d’identifier les factures non justifiées ou pour éviter de payer les prestations non assurées. Ces contrôles permettent d’éviter des coûts trop importants.
  • Notre Case Management accompagne et épaule nos clients qui ont des problèmes de santé complexes. Une bonne coordination entre les médecins, les thérapeutes et les autres personnes impliquées est indispensable pour garantir un processus de guérison optimal.
  • En collaboration avec Medgate, notre partenaire indépendant, nous offrons à nos assurés un conseil médical gratuit 24 heures sur 24. Grâce à ce service, vous évitez surtout les frais pour les urgences durant la nuit ou le week-end, car vous pouvez ainsi programmer un rendez-vous chez le médecin aux heures d’ouverture normales.
  • Dans l’intérêt de nos assurés, nous menons des négociations intenses sur les partenariats et les tarifs avec les fournisseurs de prestations, par exemple les hôpitaux et les réseaux de médecins.
  • De toute évidence, les modèles d’assurance alternatifs permettent de réaliser des économies. Sanitas propose plusieurs modèles d’assurance alternatifs (MAA) dans l’assurance de base.
Notice légale Impressum