78749170

Prix Challenge Sanitas 2015

Vainqueur national

Le Thurgauer Unihockey Verband, avec son projet «Kids», est l’heureux gagnant. Le projet a pour objectif d’animer le plus d’enfants possible de Thurgovie à faire du sport au moins une fois par semaine en dehors des cours obligatoires. Les offres sont destinées aux filles et garçons âgés de 5 à 10ans qui aiment bouger et ne font partie d’aucun club d’unihockey. Elles proposent des entraînements à différents endroits.

Kathrin Lehmann, ancienne joueuse de football et de hockey et membre du jury du prix Challenge de Sanitas a, au nom du jury, salué l’engagement de tous les finalistes et justifié la victoire du Thurgauer Unihockey Verband: «L’association enthousiasme les enfants par ses offres de sport supplémentaires, qui sont à la fois variées et ludiques. Elle implique également les parents qui jouent le rôle d’entraîneur. Son engagement durable, qui va au-delà de celui d’une simple association, nous a convaincus!»

Gregor Wegmüller, vice-président du Thurgauer Unihockey Verband, se réjouit de cette reconnaissance inattendue qui couronne les efforts de l’association: «Ce prix nous permettra de proposer des entraînements sur d’autres sites et d’attirer encore plus d’enfants.»


Galerie d’images de la remise du prix

Vainqueur vote du public

Chaque année, les gagnants régionaux du prix Challenge se soumettent à l’évaluation du public. Plus de 6600 aficionados du sport ont participé cette année au vote du public et ont permis à Frecce Gialle Malcantone de se hisser à la première marche du podium avec 3231 voix.

Swiss Central Basket arrive en seconde place avec 1772 voix et le Volleyball Club Cheseaux à la 3e place avec 646 voix. En plus des 5000 francs déjà remportés dans le cadre du prix Challenge régional, ZZ étoffe ainsi sa cagnotte de 1000 francs supplémentaires.


Les vainqueurs régionaux

Huit jurys régionaux ont analysé les dossiers des finalistes et élu les trois meilleurs projets. 24 associations et institutions ont été choisies parmi 180 candidatures et peuvent se réjouir: dans les huit régions, toutes se sont hissées sur le podium et ont remporté des prix d’encouragement d’une valeur totale de 52 000 francs. Leurs projets ont séduit les jurys régionaux par leurs idées innovantes et leur engagement en faveur du sport chez les jeunes. Les premiers de chaque région sont sélectionnés pour le prix Challenge national, qui sera décerné en octobre pour la 22e fois.

Verein FAIR, Nidau

FAIR est une association moderne et innovatrice basée sur une évolution durable intégrant les tendances culturelles et les styles de vie adoptés par la jeunesse. Depuis cinq ans, l’association organise chaque année «Biel tanzt», un projet saisonnier de danse et d’intégration qui invite les jeunes d’origines et de classes sociales différentes et de toute constitution à se retrouver pour bouger et danser. Tout le monde peut y participer. L’association propose un concept structuré convaincant qui a fait ses preuves au cours des dernières années. FAIR accueille les gens les bras ouverts. Dans le cadre du projet, personne n’est exclu, peu importe son origine sociale ou culturelle. Au travers des jeunes, il s’étend même aux autres générations. La danse est un sport pour tous.

Avis du jury: le jury apprécie le fait que ce projet, accessible à tous, convie les gens à bouger. Il ouvre ainsi les portes vers l’activité physique et permet de briser la glace pour favoriser les contacts sociaux et la tolérance.

FC Solothurn

Le FC Solothurn a lancé, en collaboration avec divers partenaires, le projet de développement durable «Die Grüne 11». Dans le contexte de cette initiative, les projets sociaux et écologiques en tout genre prennent un caractère sportif. En octobre 2014, par exemple, fut lancé le projet «FCS macht Schule», dans le cadre duquel les classes d’école se rendent au FCS à la place du cours de sport «normal». Après le match de foot de rigueur, les jeunes sont instruits sur le développement durable sur la base d’exemples pratiques démontrant que chacun d’eux peut agir et que si tous les 300 juniors du FCS changent leur comportement (prendre des bouteilles réutilisables au lieu des bouteilles en PET, raccourcir le temps de douche d’une minute, éteindre les lumières, etc.), cela fait une grande différence. Les jeunes sont ainsi sensibilisés au développement durable sur la base d’exemples concrets issus de leur activité sportive. Toujours dans le cadre du label «Die Grüne 11», des vélos électriques sont mis à la disposition des juniors. Ainsi, leurs parents ne doivent plus les conduire aux entraînements ni aux matchs.

Avis du jury: avec son projet unique, le FC Solothurn illustre l’importance du développement durable et de l’écologie dans le monde du sport. Il y parvient grâce aux vélos pour l’entraînement, l’initiative d’écourter les douches ou de favoriser les bouteilles réutilisables. Son engagement va au-delà du simple travail d’association. Le FC de Soleure souhaite ainsi ouvrir la voie dans toute la région et montrer l’exemple.

Thurgauer Unihockey Verband

Le groupe Thurgauer Unihockey Verband (TUV) poursuit l’objectif d’épauler les associations thurgoviennes d’unihockey. Cela inclut l’encouragement à la collaboration entre les associations et leur soutien lors de la conception de nouveaux programmes pour les plus jeunes. Le projet «Kids» souhaite animer le plus d’enfants possible de Thurgovie à faire du sport au moins une fois par semaine en dehors des cours obligatoires. L’offre est destinée aux filles et garçons âgés de cinq à dix ans qui aiment bouger. Ce projet est soutenu par les associations locales d’unihockey ainsi que par le TUV. Les entraînements polysportifs s’adressent avant tout aux enfants qui ne sont pas encore membres d’une association (d’unihockey). L’accent est mis sur un soutien global. Actuellement, 14 entraînements pour les plus jeunes sont organisés sur dix sites différents. 210 enfants y participent chaque semaine, et la tendance est à la hausse.

Avis du jury: le projet se distingue par les aspects suivants:

  • grande portée: grâce à cette initiative, les enfants peuvent jouer à l’unihockey dès l’âge de cinq ans. La collaboration des différentes associations avec le TUV permet d’organiser des entraînements dans dix communes de Thurgovie;
  • accès facile: encadrés par des enseignants de sport diplômés, les enfants sont animés à pratiquer divers sports de manière ludique. Le seuil d’inhibition est relativement bas pour permettre aussi aux enfants qui ne font pas partie d’une association de se lancer;
  • durabilité: grâce à l’argent du prix, il est prévu d’étendre le nombre de sites sur lesquels ont lieu les entraînements. Qui plus est, les parents de ces communes seront invités à participer à la formation.

Frecce Gialle Malcantone

L’association s’est donné pour mission de promouvoir le sport à tous les niveaux et de favoriser ainsi un esprit d’équipe fort basé sur des principes éthiques tels que la loyauté, le respect, l’amitié, la solidarité et l’obligeance. Toutes ses activités reposent sur les principes de la «Charte éthique du sport» et du «Sport sans fumée». Les activités du «Mercredi pour tous» sont l’épine dorsale et le point de contact principal de l’association: quatre groupes répartis par classe d’âge ouverts durant toute l’année scolaire à tous ceux qui souhaitent s’essayer de façon ludique à différentes disciplines d’athlétisme. Pour cela, la coopération active avec les écoles est primordiale, car les enfants doivent être approchés là où ils passent la plupart de leur temps. N’oublions pas que Frecce Gialle Malcantone est née d’un programme complémentaire à l’école primaire... Chaque année, avec l’aide d’environ 220 écoliers de l’école primaire de Caslano, l’association organise un triathlon intégré dans le cours habituel, ce dans le cadre de la Kids Cup (60 m sprint, saut en longueur, lancer de ballon). Les gagnants de l’édition locale sont ensuite accompagnés jusqu’en finale cantonale. Il existe également un projet de collaboration avec l’école secondaire Bedigliora dans le cadre duquel les jeunes participent au cross cantonal des écoles, puis sont accompagnés à la course régionale de la Tessinoise ou du Tessinois le plus rapide, puis jusqu’à la finale cantonale de la Kids Cup. Toutes les activités d’ordre organisationnel ou administratif sont assumées sur la base du volontariat par les collaborateurs. Ils ne sont pas rémunérés.

Avis du jury: le projet nous a plu, car il offre une structure claire. Il s’agit d’un projet à long terme et implanté dans toutes les communes de la région de Malcantone. De plus, il vise à encourager la pratique du sport à tous les niveaux et, partant, à favoriser un esprit d’équipe sain.

Pure Climbing

Grâce à la construction d’un mur de grimpe semi-extérieur, les enfants et les jeunes auront la possibilité à l’avenir de pratiquer l’escalade toute l’année dans de bonnes conditions. L’installation pose des défis de taille à tous, débutants et grimpeurs affirmés. L’infrastructure spécifique et les instructeurs spécialement formés permettront aussi aux personnes ayant des incapacités physiques ou psychiques de faire de l’escalade et de vivre des moments de succès sur la paroi.

Avis du jury: un projet à long terme et unique. Ce mur de grimpe est une installation durable. Beaucoup d’enfants sont déjà inscrits. Et, n’oublions pas, les murs de grimpe nous ont tous fait rêver lorsque nous étions jeunes. Un projet ambitieux!

Volley Ball Club Cheseaux

Le Volleyball Club Cheseaux compte plusieurs équipes à divers niveaux (juniors séniors) et connaît un grand succès: au cours des sept dernières années, le club a remporté douze titres nationaux ainsi que divers prix et médailles. Après la montée en ligue nationale A en 2013, le VBC s’est fixé l’objectif de soutenir et encourager des joueuses talentueuses et ambitieuses de la région. Pour cela, un centre de formation a été mis en place où tous les juniors du club peuvent s’entraîner jusqu’à quatre fois par semaine. Ils participent également à diverses compétitions régionales et nationales. Les entraînements sont ouverts à tous et permettent à chacun d’évoluer et de perfectionner son jeu de manière individuelle.

Avis du jury: «Tous ensemble»: un club de sport connu dans la région de Lausanne pour son travail d’encouragement des jeunes et son engagement en faveur du développement durable et de la continuité.

Swiss Central Basket SCB

Swiss Central Basket est l’association de support de huit associations de base de basket-ball en Suisse centrale. Les associations de base disposent d’un droit de parole défini dans les statuts et dirigent ainsi la gestion et le contrôle de «leur» centre de compétences. Grâce à sa structure de coopérative, l’association de support Swiss Central Basket crée pour les associations de base une fondation de confiance permettant ainsi la collaboration et la mise en réseau des clubs de basket-ball dans toute la région. Au-delà de l’aspect sportif, SCB accorde une importance toute particulière à ses objectifs sociaux et éthiques (prévention, intégration, socialisation). Dans ce cadre, la coopération avec les parents, les écoles et les centres de formation donne aux jeunes sportifs un cadre sûr. La collaboration étroite entre les diverses associations de base et l’association de support améliore la qualité et renforce la popularité du basket dans la région de Suisse centrale. Le modèle de support que constitue l’association Swiss Central Basket fait école au niveau national: l’association régionale suisse alémanique ProBasket aimerait introduire le concept d’association de support de SCB à l’ensemble du domaine associatif.

Avis du jury: l’intégration des huit associations de basket-ball de Suisse centrale (à niveau intercantonal) dans une association de support est impressionnante. Ainsi, la discipline du basket dispose d’un réseau régional, favorisant ainsi l’excellence. De plus, le sport profite d’une image uniforme dans toute la région, montrant ainsi l’exemple en Suisse alémanique. L’intégration des jeunes sportifs d’origine étrangère est exemplaire.

Buch «Oma, Opa, spielt mit mir»

«Peut-être qu’un jour, les petits enfants seront des sportives et sportifs passionnés. La voie est ouverte. Les parents et les grands-parents espèrent que ce sera un beau parcours.» Le livre «Oma, Opa, spielt mit mir» est un recueil d’une centaine de jeux destinés à faire réfléchir et bouger pendant les après-midis de jeu dans les jardins d’enfants. Ces jeux encouragent les tout-petits dès l’âge de deux ans et jusqu’à l’entrée à l’école à bouger, créant ainsi une base pour diverses disciplines sportives. Les grands-parents et les autres personnes chargées de l’encadrement profitent ainsi de l’occasion idéale pour transmettre leurs expériences et créer un lien affectif avec les enfants. Les jardins d’enfants publics invitent les grands-parents pour un après-midi de jeu, consacré à un thème particulier. Par exemple les animaux: des animaux en peluche qui parlent et bougent ensemble, ou le conte «Les musiciens de Brême» raconté en faisant des exercices à deux, la montée à l’alpage mise en scène avec des cloches, puis, pour finir, le jeu des grands comme le foot ou le volley. Dans ce livre, les disciplines sportives sont classées dans onze groupes, par exemple les jeux d’équipe: une balle pour chaque enfant ou la course d’orientation: têtes malignes, jambes rapides, etc. Ce livre est un projet de générations pour les enfants et leurs grands-parents.

Avis du jury: ce livre est basé sur une grande initiative personnelle, il s’agit d’un projet de générations destiné à toutes les couches de la population. Il est unique, car il s’adresse aux enfants dès le plus jeune âge (dès le jardin d’enfants) et les anime à entreprendre des activités physiques et ludiques avec leurs grands-parents.

Notice légale Impressum