Dossier: Alimentation saine

Perdre du poids grâce à un programme nutritionnel?

Pour Dominique Remy, diététicienne, les programmes intensifs et les régimes alimentaires bien conçus constituent un bon début pour apprendre à maigrir et à mener une vie plus saine.

Texte: Barbara Lukesch, photo: Vitalii Pavlyshynets/Unsplash

Les programmes de nutrition et d’activité physique à court terme sont légion aujourd’hui. Tiennent-ils vraiment leurs promesses?

Dominique Remy: J’aimerais préciser qu’il ne faut pas forcément suivre un régime particulier pour perdre du poids. Une personne en bonne santé qui opte pour une alimentation équilibrée et adapte ses habitudes en termes d’exercice physique peut perdre jusqu’à quatre kilos en quatre semaines. Il ne sert à rien de se fixer un objectif plus élevé, car cela pourrait provoquer une perte de la masse musculaire. Pour perdre un kilo, une personne doit renoncer à 1000 calories par jour ou en brûler davantage. Les kilos en trop fondent rapidement au début. Sur une période plus longue, l’on peut dire que l’on perd en moyenne deux kilos par mois. Les programmes nutritionnels et d’activité ont également une influence positive sur la tension artérielle, la glycémie et les lipides sanguins. Dernière précision: les programmes nutritionnels et d’activité peuvent avoir un effet bénéfique sur le psychisme, car ils renforcent la vitalité, la faculté de concentration, voire la qualité du sommeil.

Perdre quatre kilos en quatre semaines: cela semble être très prometteur. Mais ces programmes ont-ils un effet durable? Ou favorisent-ils l’effet yoyo: perte de poids, reprise de poids, etc.?

Cela varie fortement d’une personne à l’autre. Si vous exagérez pendant ces quatre semaines, par exemple en faisant beaucoup de sport et en réduisant drastiquement vos apports alimentaires, vous aurez du mal à intégrer ce mode de vie dans votre quotidien au terme du programme. C’est ce que l’on appelle l’effet boomerang: vous mangez plus qu’avant et n’avez plus envie de faire du sport. Votre poids varie énormément, vous êtes frustré et avez mauvaise conscience. Pour que ces programmes portent leurs fruits, il est important de faire ses propres expériences et de découvrir les mesures qui peuvent être appliquées au quotidien au terme de ces programmes intensifs.

Avoir des résultats positifs donne envie de stabiliser son poids à un niveau inférieur.

Comment est née l’idée des programmes intensifs?

Les individus sont plus facilement motivés à les suivre s’ils peuvent espérer que ces programmes porteront leurs fruits dans un laps de temps relativement court. Avoir des résultats positifs donne envie de stabiliser son poids à un niveau inférieur. C’est une première étape importante, même si elle ne permet pas d’aboutir pas au poids idéal recherché.

À quoi ressemble un programme d’exercice physique et d’alimentation intensif bien dosé?

Un bon programme doit combiner deux à trois entraînements par semaine et des recommandations pour les repas. Il doit également englober des conseils pour analyser son comportement, apprendre à bien réagir face à la faim – ou à une fringale – et relever les défis posés par l’environnement familial et professionnel. Il doit également amener l’individu qui le suit à remettre en question ses habitudes en matière d’alimentation et d’activité physique, et à les changer. Il fournit ainsi un cadre important dont de nombreuses personnes ont besoin pour parvenir à réaliser leurs objectifs.

Au lieu de se priver de tout, il faut savoir trouver un juste milieu et manger des portions normales.

Que déconseilleriez-vous en tant que diététicienne?

De tomber dans les extrêmes comme «Je bannis le sucre» ou «À partir d’aujourd’hui, je ne mange plus de pâtes ni de pain». Mieux vaut garder en tout un juste milieu au lieu de renoncer complètement à certains aliments. Ne vous interdisez pas quelques biscuits ou un carré de chocolat.

Et l’activité physique dans tout ça?

Faire régulièrement – et le plus souvent possible – de l’exercice permet de maigrir et de stabiliser son poids. Commencez par intégrer l’activité physique à votre quotidien et augmentez-en progressivement le niveau, par exemple en prenant systématiquement les escaliers plutôt que l’ascenseur, en marchant davantage et en vous réservant des créneaux dans votre agenda. Certains préfèrent s’entraîner seuls, d’autres préfèrent s’entraîner à deux ou en groupe. L’objectif est de trouver ce qui vous convient le mieux. Vous pouvez également renforcer votre niveau d’activité physique en optant pour des séances d’endurance par intervalles et des séances de musculation personnalisées. Vous augmenterez vos chances de succès avec l’aide d’un spécialiste. Vous pouvez tester ce qui fonctionne le mieux pour vous dans le cadre d’un programme intensif de quelques semaines. Vous saurez alors quelles mesures peuvent être intégrées à votre quotidien.

Le plus important, c’est qu’un tel programme s’inscrive dans la durée.

Quelle attitude adopter lorsque les quatre premières semaines sont passées?

Dans l’idéal, l’on dresse un bilan avec un spécialiste et l’on évalue les mesures qui sont faciles à prendre et se prêtent parfaitement au quotidien. Le plus important, c’est que ce genre de programme ne reste pas une parenthèse, mais aide à changer ses habitudes sur le long terme en ce qui concerne l’alimentation, l’activité physique et la détente.