Dossier: Coaching de course à pied

Lâcher prise avec Jacobson

Dans les dernières semaines et les derniers jours avant une compétition, il est essentiel de se détendre et de se reposer. La méthode de relaxation musculaire progressive de Jacobson est très efficace. Elle repose sur un principe de détente par la contraction.

«Tendez, tendez encore plus». La voix de Viktor Röthlin résonne tranquillement dans la pièce. «Puis relâchez, lâchez tout, respirez profondément.» Sur un fond sonore de musique douce, les candidats au coaching de course à pied Nicole Abgottspon et Christoph Banik sont allongés les yeux fermés sur des tapis de yoga. Depuis 15 minutes, ils «travaillent» tout le corps en suivant les consignes de leur coach Röthlin; ils tendent brièvement et détendent longuement en alternance des zones musculaires ciblées. Cette technique, que Viktor Röthlin enseigne à ses deux protégés lors de la dernière séance d’entraînement avant la course de la Saint-Sylvestre, s’appelle la méthode de relaxation progressive de Jacobson. Elle tient son nom du médecin américain Edmund Jacobson, qui l’a mise au point dans les années trente.

Trois heures de sommeil

«L’exercice dure environ 30 minutes, mais à la fin on a l’impression d’avoir dormi trois heures», explique Viktor Röthlin. En se concentrant sur l’alternance entre la tension et la détente, on prend conscience de son corps et on réapprend à reconnaître et à libérer les tensions au quotidien et dans les situations de stress.«Je commence en général avec les poings», explique Viktor Röthlin, «puis on passe aux bras, aux épaules, aux pectoraux, aux abdominaux et au dos, au fessier et aux jambes, jusqu’aux orteils.» La séance se termine par la contraction et la relaxation du corps tout entier, y compris les muscles du visage. Cette détente physique permet de se débarrasser progressivement du stress, de l’angoisse et de l’anxiété. Nicole Abgottspon constate les effets de ces 30 minutes: «Je suis tellement détendue que je pourrais m’allonger et m’endormir immédiatement.»