Quelques conseils pour que l’aventure à VTT soit parfaite

Comment se préparer pour que le circuit ne finisse pas brusquement sur un single trail? Nathalie Schneitter, experte en VTT, nous livre ses conseils en matière de planification et de technique.

Texte: Nathalie Schneitter, photos: Marco Rosasco

Avant le départ: afin de profiter au maximum d’une excursion à VTT, il est nécessaire de bien vous y préparer. Le plaisir n’en sera que plus grand.

Renforcement musculaire: entraîner le haut du corps

Pour bien diriger un VTT, il faut être musclé. La musculation du torse, du dos et des bras permet non seulement d’améliorer la technique de conduite, mais aussi de prévenir les blessures. Quelques exercices effectués deux fois par semaine peuvent faire des miracles. À la maison, vous pouvez faire les exercices suivants: 3 planches de 30 secondes chacune, 3 séries de 10 pompes, 3 séries de 10 planches latérales.

Bien planifier son itinéraire

Choisissez la distance, le dénivelé et les difficultés techniques du circuit en fonction de vos capacités. Le site web et l’appli SuisseMobile ou encore les Swiss Singletrail Maps sont d’une aide précieuse en la matière. Aux habitués des cartes topographiques, nous conseillons les applis Trailforks et Komoot qui proposent également des itinéraires et des circuits à l’étranger.

Dégonfler un peu les pneus

La plupart des vététistes roulent avec des pneus trop gonflés. Des pneus moins gonflés assurent une meilleure tenue de route et l’on se sent plus sûr de soi pour faire du tout-terrain. La pression des pneus idéale pour les VTT dépend du poids du cycliste: plus ce dernier est élevé, plus il faut d’air dans les pneus. Une pression comprise entre 1,6 et 1,8 bar est idéale pour la plupart des vététistes.

Bien s’échauffer pour se détendre

Un bon échauffement avant d’enfourcher son vélo aide à prévenir les blessures et à détendre les muscles. Faire des mouvements de rotation avec la tête, les bras et les hanches constitue un bon début. Il est également recommandé de faire des squats (flexions sur jambes), des exercices de stabilisation (la planche, par exemple) et de sautiller sur place.

Bien protéger la tête avec un casque de vélo

Seul un casque en parfait état offre une protection optimale. Après une chute ou un choc, il convient de le contrôler en vue d’y déceler d’éventuelles fissures. C’est également le cas lorsqu’on laisse tomber son casque par inadvertance. En cas de doute, mieux vaut le changer!

Les pros du vélo comme Nathalie Schneitter doivent aussi changer les pneus en route.
Se déconnecter et se mettre en route: la Suisse offre de nombreux itinéraires en VTT.

En route – une sortie à VTT exige une bonne condition physique et de l’endurance. La technique doit également être au rendez-vous. Conseils pour s’entraîner à conduire un VTT:

Affronter les single trails

Bon nombre de débutants ne se sentent pas à l’aise sur les chemins parsemés de racines et de cailloux. Prenez votre courage à deux mains et inspectez les obstacles avant de les passer et en cas de doute, descendez de selle. Pour vous mettre en confiance, effectuez plusieurs fois les passages techniques sur les single trails et augmentez de temps à autre votre vitesse.

La bonne posture pour une bonne technique de conduite

La position idéale à adopter sur votre VTT: pointez les talons vers le bas et déplacez le poids du corps vers l’arrière. Pliez les genoux et les coudes pour qu’ils puissent vous servir de suspension. Les bras doivent être détendus. Veillez à ne pas déplacer le poids du corps sur le guidon. Les selles aux tiges télescopiques permettent de se sentir plus sûr et peuvent aussi être montées sur des modèles de VTT plus anciens. C’est en forgeant qu’on devient forgeron: une bonne technique s’acquiert avec l’expérience et la pratique.

Les selles aux tiges télescopiques permettent de se sentir plus sûr et peuvent aussi être montées sur des modèles de VTT plus anciens.

Calculer la distance de freinage et freiner avec doigté

Seul l’index doit être posé sur le frein. Les autres doigts tiennent le guidon. Pensez à bien doser la pression sur le frein avant pour éviter une mauvaise chute. Pour bien manœuvrer le VTT dans un virage, anticipez et freinez avant de l’aborder. Une bonne technique de freinage vaut son pesant d’or.

Le sac à dos, un accessoire indispensable 

Pensez à prendre le matériel adéquat avant de partir à l’aventure: par exemple une chambre à air de rechange et une petite pompe. Si vous ne pouvez pas réparer vous-même un pneu crevé, vous trouverez très certainement une âme bienveillante sur votre chemin pour vous aider. Du ruban adhésif et des attache-câbles doivent également faire partie de votre équipement. Vous pourrez ainsi effectuer de petites réparations et rejoindre le prochain village. Pensez aussi à prendre une clé pour resserrer les vis et une petite trousse de premiers secours.