Dossier: Sexualité

LGBTQIA+, qu’est-ce que c’est?

Combien d’orientations sexuelles existe-t-il? Que signifie l’identité de genre? Nous vous disons ce qui se cache derrière le sigle LGBTQIA+ et revenons sur les termes d’identité sexuelle et de genre.

Texte: Delia Christ; photo: iStock

La communauté queer a gagné en visibilité ces dernières années dans les médias et en politique. Dans de nombreuses séries télévisées, nous nous sommes habitués à voir des personnages queers. Et pourtant, il existe des orientations sexuelles et des identités de genre dont on ne parle pas beaucoup. Les stéréotypes employés ne rendent pas service à la diversité de cette communauté. Que veut dire «queer» et que signifie LGBTQ ou même LGBTQIA+?

Ces lettres représentent les multiples orientations sexuelles et identités de genre qui s’écartent de la norme générale de l’hétérosexualité et du cisgenre. Elles se rapportent aux termes de lesbienne, gay, bisexuel, trans, queer, intersexe et asexuel, ainsi qu’à d’autres identités et orientations, comme l’identité non-binaire, de genre fluide ou pansexuelle. Ces dénominations peuvent aider à résumer en un seul mot sa propre préférence sexuelle ou son identité de genre.

Quelle est la différence entre l’orientation sexuelle et l’identité de genre?

La manière dont nous nous percevons et les personnes qui nous attirent sont deux choses très distinctes. L’orientation sexuelle décrit la tendance sexuelle ou sentimentale d’une personne – c’est-à-dire avec qui la personne souhaite avoir une relation ou des rapports sexuels. Et elle dépend du sexe auquel la personne elle-même appartient. L’orientation sexuelle comprend entre autres le lesbisme, l’homosexualité, la bisexualité, la pansexualité, l’asexualité et l’hétérosexualité.

L’identité sexuelle (en anglais «gender») n’a en revanche rien à voir avec l’orientation sexuelle. À la naissance, chaque personne se voit automatiquement attribuer un sexe – masculin ou féminin – en fonction de ses caractéristiques sexuelles externes. Mais il peut arriver qu’une personne n’ait pas le sentiment d’appartenir réellement au sexe qui lui a été assigné. Il existe de nombreuses autres identités de genre, comme les identités trans, non-binaires et de genre fluide. 

Que signifient donc ces dénominations?

Les termes lesbienne et gay peuvent également être regroupés sous le terme homosexuel, désignant ainsi les personnes qui ne s’intéressent qu’à celles de leur propre sexe. La plupart du temps, les lesbiennes font référence aux femmes* et les gays aux hommes*, mais pas toujours. Le terme anglais «gay» est parfois aussi utilisé pour désigner les femmes homosexuelles*. 

La bisexualité signifie qu’une personne est attirée par plus d’un sexe. Une personne pansexuelle se définit comme attirée sexuellement et/ou sentimentalement par un individu indépendamment de son sexe ou genre. Il existe également des personnes asexuelles, qui ne sont attirées sexuellement par aucun sexe.

De manière générale, l’orientation sexuelle n’est pas aussi rigide qu’on le croit. Elle peut changer au cours de la vie. Il n’y a pas non plus d’âge précis pour prendre conscience de ses préférences – cela peut arriver à n’importe quel moment. 

Les personnes qui ne sont pas hétérosexuelles, mais qui ne souhaitent pas (encore) se donner une étiquette spécifique, peuvent aussi se qualifier de «queer». 

L’identité de genre se réfère au sentiment en soi, tandis que la tendance sexuelle décrit le sentiment par rapport à une autre personne.

Cisgenre, trans, non-binaire et intersexe: qu’entend-on par identité sexuelle?

Pour la majorité des personnes, le sexe qui leur est attribué à la naissance correspond également au sexe auquel elles ont le sentiment d’appartenir. Cette identité de genre «par défaut» est appelée cisidentité.

En revanche, une personne peut avoir des organes sexuels féminins à la naissance, mais s’identifier au sexe masculin. Elle serait donc un homme trans. Et vice versa. Pour se conformer davantage à leur identité de genre, les personnes transgenres ont parfois recours à des interventions chirurgicales ou médicales. Le processus de «changement» de sexe est appelé «réassignation sexuelle», mais toutes les personnes trans n’y ont pas forcément recours pour déterminer leur identité. 

Certaines personnes ne s’inscrivent pas dans le système binaire du «féminin» et du «masculin» et s’identifient donc comme non-binaires. En revanche, les personnes de genre fluide peuvent se sentir plus proches d’un sexe ou de l’autre. Le genre n’est donc pas statique, mais en mouvement (fluide) – et il est bien plus varié qu’on ne le pense. 

L’intersexualité fait également partie des identités de genre. Une personne intersexe est née avec des caractéristiques sexuelles qui ne sont pas clairement identifiables; elle a donc des caractéristiques féminines et masculines.

Queer comme terme générique des identités sexuelles et de genre

Comme pour l’orientation sexuelle, certaines personnes ne souhaitent pas se donner d’étiquette fixe. Elles utilisent donc souvent le terme «queer». Celui-ci peut également être utilisé comme terme générique pour toutes les identités qui ne correspondent pas à l’hétéronormativité cisgenre.