Un muscle qui se porte

Un espoir pour les handicapés moteurs: le laboratoire des systèmes sensorimoteurs de l’EPF de Zurich a mis au point un pantalon haute technologie qui permet aux personnes paralysées de marcher à nouveau.

Texte: Clau Isenring

Lorenz Schwärzler, 51 ans, s’est gravement blessé à la moelle épinière et aux vertèbres cervicales lors d’un accident. Depuis lors, il souffre de paraplégie incomplète et n’a longtemps pu marcher qu’avec de graves douleurs. L’exosquelette MyoSuit, développé à l’EPF de Zurich, lui permet aujourd’hui de bouger à nouveau ses jambes sans avoir mal, une toute nouvelle qualité de vie. Tandis que les prothèses remplacent les membres manquants et restaurent dans une certaine mesure les fonctions corporelles perdues, les exosquelettes soutiennent une fonction résiduelle. «MyoSuit est un exosquelette souple, c’est-à-dire une sorte de muscle artificiel intégré dans le vêtement», explique le professeur Robert Riener, directeur du laboratoire des systèmes sensorimoteurs de l’EPF de Zurich. Cet exosquelette textile peut aider les personnes paralysées et souffrant de diverses maladies musculaires à marcher de manière autonome. Elle donne également une nouvelle liberté de mouvement aux personnes âgées dont les muscles sont affaiblis.

La technologie prêt-à-porter

D’ici fin 2019, le «muscle portable» du spin-off MyoSwis de l’EPF sera disponible sur le marché en différentes tailles. «Nous ne savons pas encore ce que le pantalon coûtera, mais une chose est sûre, son prix devra être abordable», nous assure Robert Riener.

Nous ne savons pas encore ce que le pantalon coûtera, mais une chose est sûre, son prix devra être abordable»,

Il ressemblera à un pantalon cargo avec des poches latérales et un harnais pour l’escalade. Son intérieur se compose de câbles fins, de capteurs et d’une bonne dose de technologie informatique. L’approvisionnement en énergie et les émissions sonores sont des défis - mais surtout, le vêtement haute technologie doit comprendre immédiatement ce que veut son utilisateur. Aimerait-il se lever ou s’asseoir, monter un escalier ou s’arrêter? Bien que le pantalon soit ultra-sophistiqué, il est agréable à porter et ne comporte des structures rigides qu’au niveau des genoux.

Nous testons actuellement l’exosquelette textile dans différentes cliniques.

De la force grâce aux moteurs électriques

L’utilisateur contrôle son pantalon à l’aide de boutons de commande. Des capteurs détectent si vous êtes assis ou debout, puis accompagnent les mouvements correspondants tels que «se lever» ou «marcher». En fonction de la position des jambes, les moteurs électriques intégrés donnent la force nécessaire aux mouvements requis. «Nous testons actuellement l’exosquelette textile dans différentes cliniques.» Dans un premier temps, le pantalon haute technologie sera utilisé comme appareil de thérapie. Par la suite, il devra aider les handicapés moteurs à gérer leurs activités quotidiennes telles que se lever, se tenir debout, marcher et monter les escaliers.