Moments partagés Jeunes adultes Au revoir l’hôtel familial Collocation ou propre appartement Semestre à l’étranger Séjour linguistique ou travail au pair Rejoindre l’école de recrues Grassrooted L’art de faire sa valise Présentation Contraception Alimentation végane Partir vivre en colocation Voyager loin à peu de frais Désir d’enfant Suivre la courbe de fertilité Est-ce le bon moment? La contribution des hommes Fertilité et alimentation Le contrôle médical Cinq questions essentielles relatives à la période d’ovulation Conseils si vous ne tombez pas enceinte tout de suite Trois dispositifs électroniques de suivi du cycle et de la courbe de fertilité en comparaison Désir d’enfant et vie de couple Grossesse Les examens durant la grossesse Comment bien se nourrir? Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Conseils pour le quotidien À quoi faut-il faire attention lorsque vous voyagez? Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Quels sont les articles de puériculture nécessaires? Où et comment est-ce que je souhaite accoucher? Que doit contenir ma valise de maternité? Domicile adapté Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Comment me préparer au mieux à l’arrivée de mon enfant? Comment me préparer au mieux à l’accouchement? Alimentation et énergie Relation parent-enfant Préparation à l’allaitement Assurance Vergetures Dormir Rupture de la poche des eaux Baby-blues Grossesse à risque Contractions Formalités Les nausées dues à la grossesse Chambre familiale Notre bébé Le bain de bébé Comment entendent les bébés La trousse à pharmacie de bébé Les soins du bébé Développement de mon bébé Suivi du développement Développement de mon bébé Suivi du développement Les soins du bébé Allaiter À quel âge commencer les bouillies? Le plaisir et la fête Fêter Noël et le Nouvel An dans une autre ambiance Le plaisir au sens philosophique Quand la soupe populaire invite à la fête Conseils pour des fêtes sereines et harmonieuses Un Noël loin des conventions Interview avec René Rindlisbacher Vivre avec une insuffisance cardiaque Testimonial: Alejandro Iglesias Testimonial: Hana Disch Testimonial: Patrizio Orlando Vaccins et trousse à pharmacie Rhume des foins Aide quotidienne Les trois phases du bonheur Sept conseils pour une vie heureuse Les enfants et le confinement Cyberdépendance Signes précurseurs d’infarctus chez la femme Être actif Active pendant la grossesse L’activité physique et le sport pendant la grossesse Gymnastique prénatale La bonne position debout Alimentation saine Nourrir ses muscles Smoothies verts Vitamine D Œufs Le chocolat, un remède miracle? Régime alimentaire Les bonnes graisses Quantité de sucre recommandée par jour Combien de lipides peut-on consommer chaque jour? Intolérance au lactose: le lait, cet adversaire Bien manger en période de télétravail Low Carb Numéros E et autres additifs alimentaires Un cœur en bonne santé Interview avec Christophe Wyss Les disciplines sportives que le cœur aime Comment le psychisme agit sur notre cœur Conseils pour un cœur en bonne santé Prendre correctement sa tension artérielle Informations sur l’hypertension Des dents en bonne santé Gencives douloureuses Changer ses habitudes Gadgets sportifs et motivation Intériorise ce sentiment! Mode d’emploi en dix étapes Savoir faire preuve de patience Coaching de course à pied Coaching de course à pied Sanitas L’ABC de la course à pied Course à Sarnen Facteurs de condition physique Chaussures de course Exercices de musculation Alimentation pour la course à pied Activités sportives de loisir Échauffement Étirements Vêtements fonctionnels Suivi d’activité physique Programme hebdomadaire Shopping - vêtements d’entraînement Conseils pour les femmes Relaxation musculaire Hide in Navigation Récupération Course à pied Cours à pied Fréquence cardiaque La course à pied Tiques Le sport après l’accouchement Gymnastique postnatale Soulager ses épaules Kangatraining Promenade et exercices Conseils d’experts Stress et détente Taï-chi Le yoga contre le stress Qu’est-ce que le stress Mieux se détendre Gérer le stress Qu’est-ce que le burn-out? «La première étape a consisté à me fixer des limites» Sources de stress Réduire le stress Les facteurs de stress Les plus beaux saunas de Suisse​ Transpirer comme les Finlandais Exercices de respiration pour se détendre Recharger ses batteries: idées reçues La pleine conscience contre le stress Le Sommeil Sport tendance Fitness boxing Slackline Le bloc Entraînement des fascias Stand Up Paddling Crossfit Lindy hop Pole dance La randonnée Le mal des montagnes Randonnée avec la poussette Poussette tout-terrain Achat de chaussures de randonnée Randonner avec Bébé Lacs de montagne Désir d'enfant: Sport et fertilité 10000 pas quotidiens Escalier Pumptrack Le dos Dos des enfants Exercices pour le dos Bien s’asseoir à son poste de travail Jouer dans la forêt Jouer pour la vie Encourager l’exercice chez les enfants Cela vaut toujours la peine! Motivation Faire de la luge Le jargon du curling Cerf-volant Raquettes Prévenir les chutes Rollers La natation La Natation Diabète Courir pour la bonne cause Stretching Conseils aux vététistes Exercices d’étirement pour vététistes koerper-und-kaelte Des dents saines grâce à la prophylaxie Le pouvoir de la volonté Conseils pour des dents saines Sport à la maison La vérité sur les dents Coronavirus: 10 conseils contre l’appréhension Prendre soin de ses mains après les avoir lavées Comment notre corps se régénère Cinq minutes pour un ventre plat En forme pendant les vacances Accessoires de natation Combien de sport faut-il pour avoir des résultats? Astuces pour la cueillette des champignons Vorsorgeuntersuchungen Vivre ensemble aujourd’hui La vie numérique Des modèles pour les jeunes Influencer Influenceurs dans le domaine de la santé L’addiction numérique La fascination du numérique Les enfants et les médias numériques Le «text neck» Le cerveau adore les habitudes Changer ses habitudes? Ben voyons! Kaizen Désit d’enfant: inassouvi Désit d’enfant: Les faits Diagnostic: un enfant à la maison Devenir parents Étude sur la solidarité Nouveaux arrivants Vivre ensemble demain Nomades numériques Maison intergénérationnelle Le réalisateur aveugle Collocation intergénérationnelle Travailler en déplacement Bonne nuit! Trois réponses pour un sommeil de marmotte Le cabinet médical de demain Les différentes couches de la peau Une discussion entre quatre générations Covid-19: continuer de se rendre chez le médecin Retour au travail dans le respect des consignes Crise du coronavirus: chanter ensemble Coronavirus: travailler aux soins intensifs Arbeiten im Pflegeheim Apprendre de nos enfants Coronavirus: bénévolat pour les plus faibles Second avis Le couple et l’enfant Outing Pourquoi mentir Prévoyance Trouver des informations sur la santé en ligne Recherche et développement Applis au banc d’essai Aqualert Don de sang de la CRS Codecheck Forest Freedom Freeletics Moment Trois applis pour dormir PeakFinder Findery Six applis de fitness à l’essai Geschichte des Kunstherzens Consommation nummerique Independent Living Pantalon high-tech Prothèses L’hôpital du futur Une nouvelle peau pour les victimes de brûlures Le psy en ligne Développement des médicaments Que valent vraiment les génériques? Newsletter de Sanitas

Naissance d’un médicament

En général, il faut attendre de nombreuses années avant qu’un nouveau médicament n’arrive sur le marché. Un spécialiste nous explique les stades de développement des molécules et des vaccins jusqu’à leur commercialisation.

Texte: Ruth Jahn; photo: Kostas Maros

Monsieur Häusler, permettez-moi de commencer par une question d’actualité: quand le médicament contre le Covid-19 sera-t-il prêt?

Il n’y aura jamais de panacée pour le coronavirus. Malheureusement, les médicaments contre les virus ne sont pas si faciles à trouver. Il n’existe pas non plus de remède ultime contre la grippe ou le rhume. Néanmoins, des études sont menées tambour battant dans le monde entier afin de trouver des médicaments permettant de réduire considérablement la gravité du Covid-19.

Quelles sont les approches suivies par ces études?

Les effets secondaires de médicaments connus, tels que l’hydroxychloroquine ou la chloroquine, qui sont utilisés dans les maladies auto-immunes ou la malaria, sont en cours d’étude. En outre, des thérapies combinées font l’objet de recherches. Les thérapies antivirales combinent souvent plusieurs médicaments. Dans le cas du VIH, par exemple, c’est la combinaison de plusieurs substances actives qui a permis de trouver un traitement approprié.

Et qu’en est-il d’un vaccin contre le Covid-19?

Des entreprises, des organisations non gouvernementales et des gouvernements du monde entier travaillent ensemble à la recherche d’un vaccin. C’est un phénomène sans précédent qui fait énormément avancer le développement. Cette collaboration pourrait entraîner une mise sur le marché d’un ou plusieurs vaccins contre le Covid-19 dans un avenir relativement proche. Ceci, même si les obstacles au développement sont nombreux: les vaccins sont destinés aux personnes en bonne santé, raison pour laquelle les effets secondaires ne sont pas acceptables; la sécurité doit être garantie. De plus, cela peut prendre un certain temps avant qu’il y ait suffisamment de vaccins disponibles pour tout le monde.

Mais si l’on fait abstraction de cette pandémie: comment les entreprises pharmaceutiques décident-elles de développer un nouveau médicament?

Pour commencer, la question est de savoir quelles maladies ne bénéficient pas encore d’un traitement adéquat. La plupart des entreprises se sont spécialisées dans certaines technologies de recherche et maladies. Chez Roche, nous sommes spécialisés dans la conception d’anticorps ainsi que dans le domaine des diagnostics, entre autres, et nous recherchons des médicaments pour améliorer le traitement du cancer, des maladies graves du système nerveux ou immunitaire et des maladies rares.

Quels obstacles un principe actif doit-il surmonter?

Quand nous avons une molécule en vue susceptible d’influencer positivement l’évolution d’une maladie, nous vérifions sa toxicité en laboratoire et sur des animaux. Si elle n’est pas toxique, elle peut être testée sur l’humain dans le cadre d’études cliniques: d’abord sur des personnes en bonne santé, puis sur des malades. Ces études doivent répondre aux questions suivantes: la molécule agit-elle suffisamment? Est-elle suffisamment sûre et bien tolérée?

Avant d’être homologuées dans un médicament, de nombreuses molécules doivent parcourir un long chemin et moult détours, et atterrissent la plupart du temps dans une impasse.

Combien de substances atteignent cette étape?

Le pire, c’est que très peu de molécules parviennent à ce stade. Avant d’être homologuées dans un médicament, de nombreuses molécules doivent parcourir un long chemin et moult détours, et atterrissent la plupart du temps dans une impasse. Le développement d’un seul nouveau médicament nécessite 10 000 substances, que nous analysons intensivement. Dix d’entre elles intègrent la recherche clinique et une seule est finalement approuvée. Ce processus dure en moyenne dix ans et coûte plus d’un milliard de francs.

Avez-vous déjà eu des surprises dans ce processus d’élimination?

Il y a quelques années, nous voulions développer un médicament contre les formes graves de l’asthme. La première étude sur des patients nous a fourni des résultats très prometteurs. Toutefois, tous les espoirs se sont effondrés lors d’une deuxième étude. Dans notre métier, les échecs sont malheureusement la règle, et non l’exception. En général, un médicament n’est pas à la hauteur de ce que nous espérions. Mais il peut aussi arriver, a contrario, que nous parvenions à changer de «cap » en cours de développement et à mettre sur le marché un médicament qui, à première vue, n’était pas prometteur. C’est ce qui s’est passé avec un médicament contre la sclérose en plaques qui est maintenant approuvé dans le monde entier et qui peut ralentir de manière efficace certaines cellules du système immunitaire.

Pour moi, ces échecs font partie du quotidien.

Comment réussissez-vous à digérer tous ces échecs?

Pour moi, ces échecs font partie du quotidien. Ce n’est pas toujours facile, mais il y a aussi des progrès encourageants: il y a 20 ans, à la fin de mes études de médecine, nous n’avions que la chimiothérapie pour traiter le cancer. Aujourd’hui, nous disposons de médicaments qui ciblent spécifiquement le profil génétique des cellules cancéreuses,  et certains cancers peuvent désormais être guéris. C’est très motivant pour moi, en tant que médecin.

Que se passe-t-il après l’homologation d’un médicament?

Dès que Swissmedic, l’autorité habilitée à délivrer des autorisations, a vérifié et validé l’efficacité, la sécurité, la tolérance et la qualité d’un médicament, le médecin peut prescrire ce médicament. Il reste cependant à déterminer le remboursement des coûts. C’est le rôle de l’OFSP. L’Office fédéral de la santé publique compare le nouveau médicament avec d’autres médicaments déjà sur le marché pour le traitement d’une maladie précise. Ce nouveau médicament apporte-t-il un avantage supplémentaire? Augmente-t-il les chances de guérison? L’autorité fixe ensuite un prix et définit les conditions de remboursement du médicament par l’assurance de base pour certains groupes de patients. Le prix est donc toujours un compromis entre les entreprises pharmaceutiques et l’OFSP.

Je comprends que l’on soit stupéfait lorsque l’on entend parler de prix atteignant des centaines de milliers, voire des millions de francs.

Comment expliquez-vous les prix parfois exorbitants de nouveaux médicaments de certains fabricants?

Je comprends que l’on soit stupéfait lorsque l’on entend parler de prix atteignant des centaines de milliers, voire des millions de francs. Mais avec ces médicaments, une seule dose suffit parfois pour guérir. Cela signifie que le médicament n’est pas particulièrement cher au final, car vous économisez des décennies de soins et de médicaments. Chez Roche, nous aimerions donc voir émerger de nouveaux modèles de remboursement. Par exemple, un modèle dans lequel le paiement n’est dû qu’après le déroulement réussi du traitement. Mais un tel modèle n’est pas facile à mettre en œuvre dans le système de santé suisse.

Venons-en aux génériques. Est-ce un problème pour vous en tant que fabricant pharmaceutique?

Non, pas du tout. Nous pensons qu’il est parfaitement logique que les médicaments soient produits et vendus par d’autres fabricants après l’expiration de la protection du brevet de 20 ans et donc que les prix baissent à moyen terme.

Y a-t-il des critères autres que commerciaux pour vous lors du développement de nouveaux médicaments?

Tout à fait. Nous sommes désormais l’une des rares entreprises au monde à rechercher de nouveaux antibiotiques. C’est un domaine qui est très important pour la société en raison de la résistance accrue aux antibiotiques courants, mais qui est, d’un point de vue commercial, complètement inintéressant. En effet, même les nouveaux antibiotiques sont bon marché et sont «mis de côté» en tant que réserves, c’est-à-dire qu’ils sont utilisés si les antibiotiques courants n’ont pas l’effet souhaité.

Si vous pouviez développer un médicament contre une maladie, ce serait lequel?

Un médicament contre la maladie d’Alzheimer, car malgré des recherches intensives, il n’existe pas de thérapie efficace. De plus, la maladie est un véritable poids pour les personnes touchées, leurs familles, mais aussi pour le personnel soignant.