Moments partagés Jeunes adultes Au revoir l’hôtel familial Collocation ou propre appartement Semestre à l’étranger Séjour linguistique ou travail au pair Rejoindre l’école de recrues Grassrooted L’art de faire sa valise Présentation Contraception Alimentation végane Partir vivre en colocation Voyager loin à peu de frais Désir d’enfant Suivre la courbe de fertilité Est-ce le bon moment? La contribution des hommes Fertilité et alimentation Le contrôle médical Cinq questions essentielles relatives à la période d’ovulation Conseils si vous ne tombez pas enceinte tout de suite Trois dispositifs électroniques de suivi du cycle et de la courbe de fertilité en comparaison Désir d’enfant et vie de couple Grossesse Les examens durant la grossesse Comment bien se nourrir? Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Conseils pour le quotidien À quoi faut-il faire attention lorsque vous voyagez? Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Quels sont les articles de puériculture nécessaires? Où et comment est-ce que je souhaite accoucher? Que doit contenir ma valise de maternité? Domicile adapté Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Comment me préparer au mieux à l’arrivée de mon enfant? Comment me préparer au mieux à l’accouchement? Alimentation et énergie Relation parent-enfant Préparation à l’allaitement Assurance Vergetures Dormir Rupture de la poche des eaux Baby-blues Grossesse à risque Contractions Formalités Les nausées dues à la grossesse Chambre familiale Notre bébé Le bain de bébé Comment entendent les bébés La trousse à pharmacie de bébé Les soins du bébé Développement de mon bébé Suivi du développement Développement de mon bébé Suivi du développement Les soins du bébé Allaiter À quel âge commencer les bouillies? Le plaisir et la fête Fêter Noël et le Nouvel An dans une autre ambiance Le plaisir au sens philosophique Quand la soupe populaire invite à la fête Conseils pour des fêtes sereines et harmonieuses Un Noël loin des conventions Interview avec René Rindlisbacher Vivre avec une insuffisance cardiaque Testimonial: Alejandro Iglesias Testimonial: Hana Disch Testimonial: Patrizio Orlando Vaccins et trousse à pharmacie Rhume des foins Aide quotidienne Les trois phases du bonheur Sept conseils pour une vie heureuse Les enfants et le confinement Cyberdépendance Signes précurseurs d’infarctus chez la femme Être actif Active pendant la grossesse L’activité physique et le sport pendant la grossesse Gymnastique prénatale La bonne position debout Alimentation saine Nourrir ses muscles Smoothies verts Vitamine D Œufs Le chocolat, un remède miracle? Régime alimentaire Les bonnes graisses Quantité de sucre recommandée par jour Combien de lipides peut-on consommer chaque jour? Intolérance au lactose: le lait, cet adversaire Bien manger en période de télétravail Low Carb Numéros E et autres additifs alimentaires Un cœur en bonne santé Interview avec Christophe Wyss Les disciplines sportives que le cœur aime Comment le psychisme agit sur notre cœur Conseils pour un cœur en bonne santé Prendre correctement sa tension artérielle Informations sur l’hypertension Des dents en bonne santé Gencives douloureuses Changer ses habitudes Gadgets sportifs et motivation Intériorise ce sentiment! Mode d’emploi en dix étapes Savoir faire preuve de patience Coaching de course à pied Coaching de course à pied Sanitas L’ABC de la course à pied Course à Sarnen Facteurs de condition physique Chaussures de course Exercices de musculation Alimentation pour la course à pied Activités sportives de loisir Échauffement Étirements Vêtements fonctionnels Suivi d’activité physique Programme hebdomadaire Shopping - vêtements d’entraînement Conseils pour les femmes Relaxation musculaire Hide in Navigation Récupération Course à pied Cours à pied Fréquence cardiaque La course à pied Tiques Le sport après l’accouchement Gymnastique postnatale Soulager ses épaules Kangatraining Promenade et exercices Conseils d’experts Stress et détente Taï-chi Le yoga contre le stress Qu’est-ce que le stress Mieux se détendre Gérer le stress Qu’est-ce que le burn-out? «La première étape a consisté à me fixer des limites» Sources de stress Réduire le stress Les facteurs de stress Les plus beaux saunas de Suisse​ Transpirer comme les Finlandais Exercices de respiration pour se détendre Recharger ses batteries: idées reçues La pleine conscience contre le stress Le Sommeil Sport tendance Fitness boxing Slackline Le bloc Entraînement des fascias Stand Up Paddling Crossfit Lindy hop Pole dance La randonnée Le mal des montagnes Randonnée avec la poussette Poussette tout-terrain Achat de chaussures de randonnée Randonner avec Bébé Lacs de montagne Désir d'enfant: Sport et fertilité 10000 pas quotidiens Escalier Pumptrack Le dos Dos des enfants Exercices pour le dos Bien s’asseoir à son poste de travail Jouer dans la forêt Jouer pour la vie Encourager l’exercice chez les enfants Cela vaut toujours la peine! Motivation Faire de la luge Le jargon du curling Cerf-volant Raquettes Prévenir les chutes Rollers La natation La Natation Diabète Courir pour la bonne cause Stretching Conseils aux vététistes Exercices d’étirement pour vététistes koerper-und-kaelte Des dents saines grâce à la prophylaxie Le pouvoir de la volonté Conseils pour des dents saines Sport à la maison La vérité sur les dents Coronavirus: 10 conseils contre l’appréhension Prendre soin de ses mains après les avoir lavées Comment notre corps se régénère Cinq minutes pour un ventre plat En forme pendant les vacances Accessoires de natation Combien de sport faut-il pour avoir des résultats? Astuces pour la cueillette des champignons Vorsorgeuntersuchungen Vivre ensemble aujourd’hui La vie numérique Des modèles pour les jeunes Influencer Influenceurs dans le domaine de la santé L’addiction numérique La fascination du numérique Les enfants et les médias numériques Le «text neck» Le cerveau adore les habitudes Changer ses habitudes? Ben voyons! Kaizen Désit d’enfant: inassouvi Désit d’enfant: Les faits Diagnostic: un enfant à la maison Devenir parents Étude sur la solidarité Nouveaux arrivants Vivre ensemble demain Nomades numériques Maison intergénérationnelle Le réalisateur aveugle Collocation intergénérationnelle Travailler en déplacement Bonne nuit! Trois réponses pour un sommeil de marmotte Le cabinet médical de demain Les différentes couches de la peau Une discussion entre quatre générations Covid-19: continuer de se rendre chez le médecin Retour au travail dans le respect des consignes Crise du coronavirus: chanter ensemble Coronavirus: travailler aux soins intensifs Arbeiten im Pflegeheim Apprendre de nos enfants Coronavirus: bénévolat pour les plus faibles Second avis Le couple et l’enfant Outing Pourquoi mentir Prévoyance Trouver des informations sur la santé en ligne Recherche et développement Applis au banc d’essai Aqualert Don de sang de la CRS Codecheck Forest Freedom Freeletics Moment Trois applis pour dormir PeakFinder Findery Six applis de fitness à l’essai Geschichte des Kunstherzens Consommation nummerique Independent Living Pantalon high-tech Prothèses L’hôpital du futur Une nouvelle peau pour les victimes de brûlures Le psy en ligne Développement des médicaments Que valent vraiment les génériques? Newsletter de Sanitas

Le réalisateur aveugle

Il y a quelques décennies encore, être malvoyant était un véritable handicap. Aujourd'hui, les possibilités sont multiples – même celle de diriger une équipe de production vidéo avec une acuité visuelle proche de zéro.

Texte: Ruth Jahn, photos: Filipa Peixeiro

Marcel Roesch est un chef sympa, cela se voit tout de suite. Professionnel et concentré, mais sans allures de patron, il mène un briefing avec l’un de ses 15 collaborateurs dans un grand bureau. Pour dire bonjour, il tend la main dans le vide. Souvent, les mains ne se serrent qu’au bout de la deuxième tentative, car Marcel Roesch est presque aveugle. Cela ne l’empêche pas pour autant de diriger l’équipe de production vidéo interne de Swisscom.

Il doit son poste non seulement aux procédés techniques modernes, mais aussi à son attitude et son talent. Ses chefs ont estimé qu’il était apte à diriger et à faire évoluer la relève. «Je n’ai pas d’autre choix que de faire confiance à mon équipe de tournage. Moi-même je ne peux pas voir si le code couleur bleue de notre entreprise est respecté. Mais j’arrive à filtrer des discussions animées avec les collaborateurs si les émotions et les valeurs sont transposées comme nous le souhaitons.»

Pour pouvoir mener son travail, il s’aide d’applis et de programmes pour malvoyants qui lui lisent les textes. Et il peut compter sur le soutien de son entourage qui lui donne parfois des instructions en lui disant de faire un pas de côté ou qui le prévient si le tram arrive, par exemple. Dans le privé, son frère, sa sœur, ses parents et amis sont «ses yeux» comme il aime à le dire.

«Je refuse de me déplacer avec une canne blanche.»

La cécité ne lui a encore jamais dicté sa façon de vivre. Atteint d’un cancer à l'âge de trois ans, Marcel Roesch ne distingue depuis que des ombres semblables à celles que renvoie un miroir embué de salle de bains. À l’adolescence, il traversait la ville sur son skateboard, au grand dam de sa mère qui se faisait un sang d’encre – ce qui était totalement justifié comme il l’avoue aujourd’hui. Il ne veut pas ressembler à «l’aveugle type». «Je refuse de me déplacer avec une canne blanche. Plutôt entrer de temps en temps en collision avec d’autres personnes que de porter les stigmates de la cécité.»

Et parce qu’il trouve beaucoup plus pratique de pouvoir se débrouiller avec un seul smartphone comme tout voyant, sans dispositif supplémentaire encombrant, il planche lui-même sur un clavier pour malvoyants. Il a créé sa propre entreprise, Sensotype, avec l’aide de son employeur. Le prototype est presque achevé; il s’agit d’une pièce qui s’emboîte facilement sur chaque smartphone et qui devrait bientôt être produite en série.

Gadgets techniques pour le quotidien

Les aides techniques pour les malvoyants facilitent leur quotidien. Marcel Roesch peut utiliser un certain nombre d’applications et de programmes qui étaient inconnus il y a quelques années. «Cela me permet d’être plus autonome», déclare-t-il. Au travail comme dans la vie quotidienne, il a recours à des programmes dans lesquels une voix lui lit tout ce qui est écrit, par exemple ses e-mails ou le journal.

Les téléphones, en particulier les smartphones, sont quasiment irremplaçables pour les malvoyants. Il passe régulièrement des appels vidéo dont le son et les images sont transmis par téléphone mobile ou ordinateur. Contrairement aux voyants, Marcel Roesch ne se contente pas de s’enregistrer en parlant; il filme également son environnement. De cette manière, son jeune frère peut le guider à travers la ville ou lui indiquer, d’après les plaques de sonnette qu’il voit sur son écran, à quel étage se situe le dentiste. Quelqu’un peut lui dire si le lait dans son réfrigérateur a expiré ou si l’appartement est vraiment propre avant l’arrivée de ses invités.

L'énergie vitale de Marcel Roesch se décuple également au bureau.
Ses collègues lui donnent parfois des instructions, dans la vie privée, ses amis et sa famille sont ses «yeux».

L’humain est irremplaçable

Marcel Roesch aimerait pouvoir utiliser davantage d’aides électroniques. Il regrette qu’il n’existe aucune application susceptible d’envoyer des signaux acoustiques dans une gare pour lui indiquer où se trouve le kiosque, le guichet ou le restaurant le plus proche. Et lorsque l’on aborde le sujet de la voiture sans conducteur, il espère que son rêve, à savoir se déplacer avec un véhicule motorisé, deviendra un jour réalité.

Il connaît son appartement de 4,5 pièces et son entreprise sur le bout des doigts. Il sait exactement où une chaise pourrait se mettre en travers de son chemin et où sont situés les escaliers. À la maison, de petites étiquettes tactiles collées sur la cuisinière électrique l’aident à allumer la bonne plaque. «À part ce genre de détails, mon appartement est identique à celui d’une personne n’ayant aucun problème de vue», affirme Marcel Roesch. Il a même accroché des photos au mur pour que ses visiteurs se sentent vraiment à l’aise chez lui. Dans les endroits qu’il ne connaît pas, en vacances par exemple, il dépend principalement de l’aide d’autrui. Car l’aide humaine est bien plus précieuse que tous les gadgets techniques, et elle le restera. Marcel Roesch en est convaincu.