Moments partagés Jeunes adultes Au revoir l’hôtel familial Collocation ou propre appartement Semestre à l’étranger Séjour linguistique ou travail au pair Rejoindre l’école de recrues Grassrooted L’art de faire sa valise Présentation Contraception Alimentation végane Partir vivre en colocation Voyager loin à peu de frais Désir d’enfant Suivre la courbe de fertilité Est-ce le bon moment? La contribution des hommes Fertilité et alimentation Le contrôle médical Cinq questions essentielles relatives à la période d’ovulation Conseils si vous ne tombez pas enceinte tout de suite Trois dispositifs électroniques de suivi du cycle et de la courbe de fertilité en comparaison Désir d’enfant et vie de couple Grossesse Les examens durant la grossesse Comment bien se nourrir? Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Conseils pour le quotidien À quoi faut-il faire attention lorsque vous voyagez? Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Quels sont les articles de puériculture nécessaires? Où et comment est-ce que je souhaite accoucher? Que doit contenir ma valise de maternité? Domicile adapté Ma grossesse se déroule-t-elle normalement? Comment me préparer au mieux à l’arrivée de mon enfant? Comment me préparer au mieux à l’accouchement? Alimentation et énergie Relation parent-enfant Préparation à l’allaitement Assurance Vergetures Dormir Rupture de la poche des eaux Baby-blues Grossesse à risque Contractions Formalités Les nausées dues à la grossesse Chambre familiale Notre bébé Le bain de bébé Comment entendent les bébés La trousse à pharmacie de bébé Les soins du bébé Développement de mon bébé Suivi du développement Développement de mon bébé Suivi du développement Les soins du bébé Allaiter À quel âge commencer les bouillies? Le plaisir et la fête Fêter Noël et le Nouvel An dans une autre ambiance Le plaisir au sens philosophique Quand la soupe populaire invite à la fête Conseils pour des fêtes sereines et harmonieuses Un Noël loin des conventions Interview avec René Rindlisbacher Vivre avec une insuffisance cardiaque Testimonial: Alejandro Iglesias Testimonial: Hana Disch Testimonial: Patrizio Orlando Vaccins et trousse à pharmacie Rhume des foins Aide quotidienne Les trois phases du bonheur Sept conseils pour une vie heureuse Les enfants et le confinement Cyberdépendance Signes précurseurs d’infarctus chez la femme Être actif Active pendant la grossesse L’activité physique et le sport pendant la grossesse Gymnastique prénatale La bonne position debout Alimentation saine Nourrir ses muscles Smoothies verts Vitamine D Œufs Le chocolat, un remède miracle? Régime alimentaire Les bonnes graisses Quantité de sucre recommandée par jour Combien de lipides peut-on consommer chaque jour? Intolérance au lactose: le lait, cet adversaire Bien manger en période de télétravail Low Carb Numéros E et autres additifs alimentaires Un cœur en bonne santé Interview avec Christophe Wyss Les disciplines sportives que le cœur aime Comment le psychisme agit sur notre cœur Conseils pour un cœur en bonne santé Prendre correctement sa tension artérielle Informations sur l’hypertension Des dents en bonne santé Gencives douloureuses Changer ses habitudes Gadgets sportifs et motivation Intériorise ce sentiment! Mode d’emploi en dix étapes Savoir faire preuve de patience Coaching de course à pied Coaching de course à pied Sanitas L’ABC de la course à pied Course à Sarnen Facteurs de condition physique Chaussures de course Exercices de musculation Alimentation pour la course à pied Activités sportives de loisir Échauffement Étirements Vêtements fonctionnels Suivi d’activité physique Programme hebdomadaire Shopping - vêtements d’entraînement Conseils pour les femmes Relaxation musculaire Hide in Navigation Récupération Course à pied Cours à pied Fréquence cardiaque La course à pied Tiques Le sport après l’accouchement Gymnastique postnatale Soulager ses épaules Kangatraining Promenade et exercices Conseils d’experts Stress et détente Taï-chi Le yoga contre le stress Qu’est-ce que le stress Mieux se détendre Gérer le stress Qu’est-ce que le burn-out? «La première étape a consisté à me fixer des limites» Sources de stress Réduire le stress Les facteurs de stress Les plus beaux saunas de Suisse​ Transpirer comme les Finlandais Exercices de respiration pour se détendre Recharger ses batteries: idées reçues La pleine conscience contre le stress Le Sommeil Sport tendance Fitness boxing Slackline Le bloc Entraînement des fascias Stand Up Paddling Crossfit Lindy hop Pole dance La randonnée Le mal des montagnes Randonnée avec la poussette Poussette tout-terrain Achat de chaussures de randonnée Randonner avec Bébé Lacs de montagne Désir d'enfant: Sport et fertilité 10000 pas quotidiens Escalier Pumptrack Le dos Dos des enfants Exercices pour le dos Bien s’asseoir à son poste de travail Jouer dans la forêt Jouer pour la vie Encourager l’exercice chez les enfants Cela vaut toujours la peine! Motivation Faire de la luge Le jargon du curling Cerf-volant Raquettes Prévenir les chutes Rollers La natation La Natation Diabète Courir pour la bonne cause Stretching Conseils aux vététistes Exercices d’étirement pour vététistes koerper-und-kaelte Des dents saines grâce à la prophylaxie Le pouvoir de la volonté Conseils pour des dents saines Sport à la maison La vérité sur les dents Coronavirus: 10 conseils contre l’appréhension Prendre soin de ses mains après les avoir lavées Comment notre corps se régénère Cinq minutes pour un ventre plat En forme pendant les vacances Accessoires de natation Combien de sport faut-il pour avoir des résultats? Astuces pour la cueillette des champignons Vorsorgeuntersuchungen Vivre ensemble aujourd’hui La vie numérique Des modèles pour les jeunes Influencer Influenceurs dans le domaine de la santé L’addiction numérique La fascination du numérique Les enfants et les médias numériques Le «text neck» Le cerveau adore les habitudes Changer ses habitudes? Ben voyons! Kaizen Désit d’enfant: inassouvi Désit d’enfant: Les faits Diagnostic: un enfant à la maison Devenir parents Étude sur la solidarité Nouveaux arrivants Vivre ensemble demain Nomades numériques Maison intergénérationnelle Le réalisateur aveugle Collocation intergénérationnelle Travailler en déplacement Bonne nuit! Trois réponses pour un sommeil de marmotte Le cabinet médical de demain Les différentes couches de la peau Une discussion entre quatre générations Covid-19: continuer de se rendre chez le médecin Retour au travail dans le respect des consignes Crise du coronavirus: chanter ensemble Coronavirus: travailler aux soins intensifs Arbeiten im Pflegeheim Apprendre de nos enfants Coronavirus: bénévolat pour les plus faibles Second avis Le couple et l’enfant Outing Pourquoi mentir Prévoyance Trouver des informations sur la santé en ligne Recherche et développement Applis au banc d’essai Aqualert Don de sang de la CRS Codecheck Forest Freedom Freeletics Moment Trois applis pour dormir PeakFinder Findery Six applis de fitness à l’essai Geschichte des Kunstherzens Consommation nummerique Independent Living Pantalon high-tech Prothèses L’hôpital du futur Une nouvelle peau pour les victimes de brûlures Le psy en ligne Développement des médicaments Que valent vraiment les génériques? Newsletter de Sanitas

Vivre plus longtemps de manière autonome

L’avenir commence aujourd’hui! La technologie de pointe permet aux individus d’un certain âge et nécessitant des soins de rester plus longtemps dans leur propre logement.

Texte: Robert Wildi

Madame Huber, âgée de 81 ans, est robuste sur le plan physique et vive sur le plan psychologique. Elle trébuche et fait une chute dans son salon. Une douleur lancinante au niveau du dos l’empêche de se relever. Elle ne peut plus bouger et personne n’entend ses appels à l’aide: les voisins sont en vacances, les fenêtres sont fermées et le téléphone est hors de sa portée. Un sentiment de panique l’envahit. «Tout va bien, Madame Lachat?», demande le majordome virtuel James.

Le majordome virtuel James résout ces problèmes

Si Madame Huber vivait à l’iHomeLab de la Haute École de Lucerne, à Horw (LU), la situation serait bien différente: elle pourrait compter sur l’assistance immédiate de James, son majordome virtuel. À l’aide de capteurs placés aux endroits névralgiques de cet appartement modèle intelligent, James, tel un ange gardien, passerait au crible les mouvements de l’occupante. En effet, à la moindre irrégularité, comme une chute, il s’enquiert immédiatement de l’état de madame Huber via l’interphone intégré: «Tout va bien, Madame Huber?» Dès lors, elle peut lui demander d’appeler directement son fils, voire une ambulance. Si elle ne lui répond pas, James s’en charge sur-le-champ et ouvre même automatiquement la porte d’entrée aux secouristes.  

«Tout va bien, Madame Lachat?»

Mais quel doit être le profil idéal de James? De quoi doit-il être capable? Comment s’assurer qu’il n’en fasse pas trop? Les scientifiques de l’iHomeLab se penchent sur ces questions depuis sept ans maintenant. Les projets de recherche sont menés en étroite collaboration avec l’industrie et s’axent vraiment sur la pratique. «Notre objectif consiste à concevoir des logements pour seniors aussi intelligents et discrets que possible, de façon à ce qu’ils puissent vivre chez eux en bénéficiant d’une sécurité et d’un confort accrus. Même lorsque les forces et la mémoire se dégradent», explique Rolf Kistler, collaborateur scientifique à l’iHomeLab.

Possibilités de contact rapides

La technique numérique moderne aide ainsi les personnes âgées à créer un habitat sûr et agréable qui leur permettra de rester indépendantes. Dans ce contexte, le mot-clé moderne est «Independent Living». L’élément central consiste à permettre aux personnes nécessitant des soins de prendre rapidement contact avec leurs proches, leurs voisins ou leur médecin. Il ne s’agit pas de scanner ni de surveiller par caméra le quotidien ou les faits et gestes des habitants. Même si la technique le permet sans problème, tel n’est pas l’objectif poursuivi: «Une personne nécessitant des soins aimerait continuer à vivre dans ses quatre murs afin de conserver un maximum de sphère privée», explique Rolf Kistler.

La technique numérique moderne aide ainsi les personnes âgées à créer un habitat sûr et agréable qui leur permettra de rester indépendantes. Dans ce contexte, le mot-clé moderne est «Independent Living».

La question de savoir à quelle vitesse les «smarthomes» parviendront à s’établir sur le marché dépend du rapport coût/avantage. Les développeurs doivent prouver que les personnes âgées pourront effectivement vivre plus longtemps chez elles, et de façon autonome, grâce à la technologie et à l’«Internet of Things» (systèmes et objets «intelligents» capables de communiquer entre eux9 qui, à leur tour, doivent permettre de réduire considérablement le coût des soins. Les chercheurs sont convaincus qu’à l’avenir, les nouvelles technologies seront abordables, et donc accessibles à tous.

Visitez l’iHomeLab

L’équipe de l’iHomeLab, à la Haute École de Lucerne, se penche sur la manière, grâce aux bâtiments intelligents (smarthomes), de réduire par exemple la consommation d’énergie ou de permettre aux personnes âgées de vivre plus longtemps dans leur propre appartement. Les résultats de leurs recherches sont présentés à l’iHomeLab et expliqués de manière compréhensible. L’iHomeLab est ouvert du lundi au vendredi, de 9h00 à 19h00. Par ailleurs, une visite guidée publique et gratuite a lieu une fois par mois. Pour des raisons d’espace, le nombre de participants est limité à 20 personnes.

Monsieur Meienberger, les robots sont aujourd’hui bien répandus au Japon, dans le domaine des soins prodigués aux personnes âgées. Une vision d’avenir?

En 2008 déjà, nous avons aussi testé pour la première fois, dans des conditions réelles, iRobi, un robot assistant en soins. À l’époque, l’opposition s’est montrée virulente, surtout du côté des instituts de la santé. Ils craignaient que les robots ne remplacent complètement le personnel soignant.

Mais n’était-ce pas précisément le but?

Pas du tout. Les robots ne pourront jamais remplacer les caractéristiques essentielles et humaines du personnel soignant. Ils représentent plutôt un lien entre le patient et les soins. Laissez-moi vous donner un exemple: entre 18h00 et 8h00, les patients des unités de soins sont en principe livrés à eux-mêmes. Pendant ce laps de temps, un robot peut effectuer un travail de liaison judicieux, sous forme de simples gestes comme ouvrir la fenêtre ou baisser les stores.

Et où réside l’élément thérapeutique?

Par rapport au téléphone ou à la télévision, développés pour contrer l’isolement, les robots ont davantage à offrir. Ils permettent par exemple de chatter en direct avec des membres de sa famille ou de diffuser des images en mouvement. Il existe même des robots qui réagissent au toucher. Ceci éveille des émotions positives chez les personnes âgées. J’y vois un potentiel intéressant. En fin de compte, il ne s’agit que de savoir si et dans quelle mesure un robot de soins sera compris et accepté comme plus-value par les consommateurs finaux.